A-013-004-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
N° 221/MAECI/PH
NOTE
Analyse de la structure des prix de l' arachide pour la campagne 1965/66 L' Assemblée Générale de la SONARA venant d' approuver les comptes de la Société pour l' exercice 165/66, il nous a semblé intéressant d' en extraire les données permettant d' établir une comparaison entre les prévisions du barème de campagne et les éléments effectifs du prix de revient de l' arachide. Nous regretterons une nouvelle fois à ce sujet que les comptes annuels de la SONARA soient arrêtés si tardivement. Il serait indispensable désormais d' en disposer au plus tôt après la clôture de l' exercice social afin de dresser en temps utile un barème de campagne aussi proche que possible de la réalité. 1°) Tonnages commercialisées en vendue. - D' après le rapport au Conseil d' Administration, les tonnages d' arachide achetés à la production (convertis en base décortiquées au taux fictif de 66,67%) ont atteint 156.081 tonnes. En fait, ainsi que l' indique également ce rapport les ventes effectives ont atteint : Exportations hors d' Afrique.................................. 133.192 tonnes Ventes aux huileries............................................... 23.292 tonnes Ventes de semences.............................................. 632 tonnes 157.136 tonnes Nous signalerons au surplus qu' il existe un certain écart entre les chiffres des exportations fournis par ce rapport et les statistiques du transitaire publiées dans le bulletin N° 139 de la B.C.E.A.O. Cette source indique en effet : a) que les évolutions du NIGER sur LAGOS et COTONOU ont représenté 134.998 tonnes b) que les embarquements à LAGOS et COTONOU se sont élevée à 134.131 tonnes. Nous relèverons tout d' abord l' écart notable entre les évacuations et les embarquements bien que le transitaire consulté indique que dans les deux cas il s' agisses de tonnages nets. Il y a une perte de 0.64% entre ces deux stades alors que les barèmes du Board de NIGERIA les évaluent forfaitairement à 0.2%. Sans doute, cette augmentation est due à des pertes en route supérieures à la normale. Par ailleurs, entre l' embarquement et le déchargement il y a une prise de poids de 0.5% minimum. Ainsi, les tonnages vendus sur la base des quantités embarquées devraient atteindre : 134.131 + 670 = 134.801 tonnes soit 1.609 tonnes de plus que les ventes mentionnées dans le rapport précité. En tout état de cause, sur la base des évacuations enregistrées la quantité totale d' arachides commercialisées au NIGER en 1965/66 en décortiquées s' élèverait à : 134.998 + 23.292 + 832 = 159.122 tonnes. Les achats en décortiquées ayant atteint 121.294 tonnes et ceux en coques 52.164 tonnes, ces dernières auraient produit 37.828 tonnes soit un taux de décorticage très élevés de 72,5% (maximum possible 73%). 2°) Ventes d' arachides. - D' après le compte d' exploitation, les ventes d' arachides auraient procuré : à l' exportation 6.402.203.896 Frs + 47.063.930 Frs ( bonification pour teneur d'huile supérieure) 6.449.267.826 Frs aux huileries 671.224.989 Frs en semences 14.548.750 Frs 7.135.041.565 Frs Or, d' après les indications fournies par la SONARA à l' occasion du règlement de fin de campagne entre elle-même et la C.S.P.P.N la ventilation des ventes aurait été la suivante : à l' exportation sur FRANCE 90.946.851 t à 49.125 f 4.467.764.055 9.235.427 t à 48.500 F 447.918.209 sur l' étranger 16.532 t à 28.400 F 469.508.800 à l' arrivée en l' EUROPE? De plus, en raison des ventes locales le diviseur ne doit pas être le même pour tous les postes. quant à la constance des postes. - les postes : achat à la production, sacherie, frais de commercialisation à la production, transport, transit, magasinage, droits de sortie, frêt maritime, assurances sur arachides, frais au débarquement, charges financières ont pu être individualisées à l' aide de rubrique ad hoc du compte d' exploitation. Par contre les deux postes frais généraux SONARA NIGER et frais de vente et de représentation en EUROPE ont été fondus et calculés sur la base de tous les postes de charges du compte d' exploitation autres que ceux se rapportant aux matières précédentes après déduction des amortissements et des produits divers de la Société (location, cinéma, transports extérieure, transport SONARA). Quant au diviseur. - le chiffre de 157.316 tonnes a été retenu pour les postes: achat à la production, sacherie, frais de commercialisation interne ( incluant la commission Transcap) ; assurances, charges financières et frais généraux (regroupant les deux rubriques frais généraux SONARA NIGER et frais de vente et de représentation en EUROPE). Pour les autres opérations a été retenu le chiffre officiel des ventes extérieures de la SONARA 133.192 tonnes étant entendu qu' il aboutit notamment pour les transport terrestres à une majoration sensible des coûts réels, supportés par les tonnages effectivement pris en charge par TRANSCAP. a) Prix d' achat moyen au producteur. - prévision barème 22.813 Frs donnée finale 22.573 Frs b) Sacherie. - prévision barème 1.900 Frs donnée finale 1.874 Frs Ce résultat parât surprenant car le prix d' un étant de 135 Frs et le nombre de sacs à la tonne étant de 13, le coût global ne devrait pas dépasser 1.755 Frs à la tonne en supposant que tous les sacs soient fournis en emballage perdu ce qui est invraisemblable. En considérant que tous les embarquements sur France sont effectués en vrac avec un bardi de 10% et d' autre part que les livraisons aux huileries entraînent la récupération intégrale de la sacherie ou de sa valeur, les sacs sortant du circuit correspondant à 43.000 tonnes d' arachide. Pour les autres en admettant une perte de 50% de leur valeur par suite de la première utilisation et des frais de retour la dépense réelle serait de 880 Frs à la tonne soit pour l' ensemble de la campagne une charge pondérée de (1755X43.000) + (880X14.000) = 1.119 Frs 157.000 c) frais de commercialisation interne. - il s'agit de la rémunération des organismes steckeurs et de la communication Transcap prévision barème 2.630 Frs donnée finale 2.624 Frs d) transport, transit magasinage. - prévision barème 10.502 Frs donnée finale 9.447 Frs Il convient de souligner que si l' on adopte comme diviseur, le chiffre officiel des évacuations fourni par Transcap, le coût réel serait encore inférieur. Ces chiffres viennent confirmer les conclusions de notre Note du 27 Avril 1967 relative au poste "transit, transport Afrique" du barème de l' arachide. Une ventilation plus poussée permet en effet d' établir que : par> pour le transport NIGER-KANO - alors que le coût officiel moyen est de 3.575 Frs à la tonne les dépenses effectives se sont élevées à 2.191 Frs - (incluant les transports effectués par les camions de la SONARA) pour le transport et le transit via COTONOU - contre 10.502 Frs portés au barème les frais réels ont atteint seulement : 8.559 Frs e) droits de sortie. - prévision barème 3.750 Frs donnée finale 3.680 Frs f) frêt maritime. - prévision barème 3.200 Frs donnée finale 3.012 Frs g) Assurances. il s' agit évidement des seules assurances couvrant les arachides et leur transport. prévision barème.- 350Frs donnée finale 178 Frs h) frais au débarquement. - prévision barème 400 Frs donnée finale 272 Frs i) frais de vente et de représentation. - ainsi que nous l' avons indiqué précédemment l' absence de précisions suffisantes nous a amené à grouper les frais de la représentation en EUROPE avec les frais généreux de la SONORA. Nous noterons que pour la campagne considérée le montant des courtages payés a été infime - (10.250.000 Frs). j) charges financières. - ces charges ont été calculées nettes soit après déduction des intérêts et agies bénéficiant à la SONARA prévision barème 900 Frs donnée finale 946 Frs k) dédommagement COPRONIGER. - ce poste correspond au versement de l' indemnité prévue lors du retrait de cette société de la commercialisation des arachides prévision barème 235 Frs donnée finale 222 Frs l) frais généreux. . - comme précédemment indiqué ce poste regroupe les frais généreux de la SONARA au NIGER et en EUROPE (incluant les courtages qui sont d' ailleurs infimes ef ci-desous i) prévision barème 800 Frs donnée finale 1.910 Frs (stylo) X133.000 Ainsi pour un barème excluant la rémunération propre de la SONARA et s' élevant à 47.480 Frs le prix de revient effectif correspondant a atteint un maximum de 46.738 Frs et pourrait sans doute être sensiblement inférieur en pratique si l' on considère le gonflement anormal du poste sacherie et la minoration apparente du volume des ventes. Ces deux points devraient faire l' objet d' un examen plus approfondi. D' autre part, l' importance des frais généreux par rapport aux dotations du barème exige une attention particulière en premier lieu sur le plan comptable . l' inclusion des charges de décorticage et de transport dans les comptes personnel, matériel matières consommables du comptes d' exploitation fait obstacle à une vue claire de la rentabilité exacte de ces opérations. Pour 1966/67, il conviendrait à tout le moins de disposer d' une comptabilité analytiques en ces matières. Nous relèverons par contre la confirmation de nos évaluations antérieures sur le coût réel des transports. Elle permet d' espérer que pour 1966/67 une part appréciable des frais de transport supplémentaires entraînés par le déroutement par le DAHOMEY pourra se situer à l' intérieur de la dotation normalement prévue au barème. En terminant nous regrettons que la Direction Générale de la SONARA ait attendu presque la veille du Conseil d' Administration (la lettre est datée du 30 juin pour le 3 juillet) pour communiquer des documents qui d' après la brève analyse effectuée par la présente Note appelaient des explications complémentaires. Ceci doit d' ailleurs entraîner de plein en application de l' article 17 du Décret n°67-078 la nullité des délibérations du Conseil d' Administration en cause ./. 7 juillet 1967 (stylo) d' une organisation d' escrocs
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique