A-029-001-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

le 31 mai 1967

S. E. Monsieur Hamani Diori
Président de la République du
NIGER
NIAMEY Niger

Monsieur le Président ,

Je suis navré de la décision qui a été prise tendant à annuler votre tournée en Europe , cela équivaut , à mon avis , à livrer bataille en l’absence du général , car que nous le voulions ou non , la bataille est déjà commencée , non seulement de notre côte , mais aussi du côte de la CEE .

De nôtre côte , avant même mon retour d’Abidjan toutes les lettres aux journalistes , ainsi que tous les documents que nous devins leur envoyer étaient partis du Centre .

Dans le cadre de votre voyage l’avais prévenu tous nos et ils sont nombreux , aussi bien dans les milieux journalistique , que dans les milieux politiques et économiques .

Je ne vous cache pas que votre décision de remettre votre voyage à provoquer un malaise que d’aucun explique par des thèses plus ou moins fantaisistes.

 [1]

 [2]

Parmi ces thèses celle qui a la plus cour c’est que :

« La France ayant d’autres chats fouetter , n’a pas voulu ajouter à la liste de ces revendications l’affaire de la stabilisation des prix des produits tropicaux des Africains  ».

Je tiens attirer votre attention sur une opinion fort répandue par ailleurs en Allemagne et selon laquelle la lutte que nous menons contre la détérioration des prix des produits tropicaux est une lutte menée dans les coulisses par les « grosses sociétés des colonialistes d’exploitations  ».

Troisième élément : on m’affirme en Allemagne que dès le 20, M. Bourges savait que votre voyage était annulé .

Quoiqu’il en soit , je puis vous assurer que l’impossible sera fait de notre part pour assurer en dépit de votre absence le succès de l’opération que vous avez lancée . Nos chances sont évidemment beaucoup moindres et soyez certain que nous ferons quand même de notre mieux .

Je compte beaucoup beaucoup sur le colloque autour du thème de la détérioration des termes de l’échange , que nous organisations le 6 juin , c’est-à-dire la veille de la réunion des conseils des ministres à Bruxelles même . La CEE a fait pression de côtes pour que l’organisation qui nous sert de paravent dans cette affaire annule ce colloque , nous l’avons quand même maintenu .

En espérant quand même avoir l’honneur de vous revoir très bientôt à Paris ,

Je vous prie d’agréer , Monsieur le Président , l’expression de mes sentiments dévouées .

P.S. Je vous transmets ci-jointe , la
photocopie du rapport de l’entrevue
entre une de mes collaboratrices et le
Président du Syndicat des producteurs
d’Oléagineux d’Outre - Mer.

J. BAULIN .

Notes

[1] . . . /

[2] . . . /

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique