A-029-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

16.5.67

Au cours d’un entretien avec Monsieur Xavier Torré , Président du Syndicat des Producteurs d’Oléagineux d’Outremer (SPOM) , Administrateurs-Délégué de la Compagnie Française des Nouvelles - Hébrides , Administrateur de l’ORTOM ( Ets Peyrissac en côte d’Ivoire) , Administrateur de l’Institut de Recherches sur les Huiles et Oléagineux (IRHO) , Vice- Président de la Commission des Corps Gras , ancien fonctionnaire séjourné dans divers pays d’Afrique Occidentale , les sujets suivants ont été abordés : —

I — Les Etats africains doivent s’organiser pour la défense de leurs intérêts

M. Torré est d’avis — il a toujours été d’avis — que les Etats africains doivent être solidaires , agir ensemble , s’organiser pour la défense de leurs intérêts . Il est navré de devoir dire que , jusqu’ici , ils n’ont pas faits grand chose dans cette voie . Son expérience personnelle lui a appris qu’on peut toujours arriver à se faire entendre , même si on n’est pas le plus fort. Mais encore faut-il exprimer ses revendications.

"Il a fallu attendre cinq ou six ans pour que le président Hamani Diori fasse un discours . . . "

Aucun Etat africain ne peut arriver « tout seul » . Il y a deux ou trois ans , Saller lui avait dit que la Côte d’ Ivoire pourrait toujours tirer son épingle du jeu ( ex : ventes des surplus de café ) . Mais cela n’est pas vrai : aussi brillante que soit la situation économique de la Côte d’Ivoire , elle ne peut pas s’en tirer toute seule ( Il semble , heureusement , que les responsables actuels de l’économie , s’écartent de la ligne de Saller , qu’ils aient une vue plus juste de la situation . . . ) .

II — Les dirigeants africains n’ont pas manifesté d’intérêt pour les problèmes relatifs à la CEE , à la Convention de Yaoundé , à la dégradation des termes de l’échange. . .

— M. Torré avait écrit , en 1965 , aux chefs d’Etats africains pour souligner les dangers qui menacent les producteurs d’oreagineux de la zone tropicale (organisés d’abord sur une base nationale ) . Il proposait l’aide de son syndicat pour promouvoir une telle association (voir documents (1) et (2) ci-joints ). Il n’a pas reçu de réponse à cette lettre .

— Au cours de l’année 1966 , le SPOM adressait aux ministres des EAMA copie d’une note adressée à l’Union Internationale des Agriculteurs de l’Outremer (UIAOM) sur le placement des produits oléagineux tropcaux dans le CEE , ainci qu’une lettre exprimant le souhait que cette « note vienne appuyer une démarche des gouvernements des états associer à la CEE , démarche qui serait des plus opportunes si elle était rapidement concertée et effectuée » .
Une fois de plus , le SPOM offrait de fournir toute l’aide possible ( informations , études nécessaires à renforcer cette démarche , etc. )
Cette lettre également est restée sans réponse ( voir documents (3) et (4) ci-joints ) .

III — Kennedy Round

M. Torré trouve incroyable , surprenant , que les Etats africains n’aient pas participé aux réunions de la plus haute importance pour eux devaient y être adoptées . Plus , ils n’ont même pas demandé à y participer ou tout au moins à y envoyer des observateurs . On ne trouvait aucun de leurs représentants dans les couloirs de la conférence .

I V - La France ne peut pas se mettre en flèche

Il pense que les dirigeants africains ont trop tendanance à « se reposer sur la France  » pour la défence de leurs intérêts . Or la France ne peut pas « se mettre en flèche  » : elle est « suspecte » aux yeux de ses partenaires

qui disent que " les Francais défendent leurs propres intérêts en Afrique . Si les Africains se mettent , eux , en flèche , s’ils posent leurs revendications , alors à ce moment là , la France pourra les soutenir .

V — Bases d’une collaboration future

M. Torré est tout prèt à nous aider dans notre compagne contre la détérioration des termes de l’échange. Il nous adressera tous les documents qui pourraient nous être utiles , sur les olégineux , qu’il détient de par ses fonctions au SPOM et à la Commisions des Corps Gras ; mais il ne veut pas être citè . Les arguments pourront être repris dans nos publications mais la forme devra en être modifiée pour ne pas en révéler la source.

Il doit nous remettre un document pour le prèsident Hamani Diori qui doit lui servir pour la défense des intérêts des EAMA . Cette note en principe ne sera pas prête avant le 15 juin ; mais il fera l’impossible pour que nous l’ayons avant cette date.

De toute façon , nous resterons en contact .

Il doit remercie pour l’envoi que nous lui faisons de nos publications qu’il trouve « très intéressantes ».

V I — Les perspectives du palmier à huile

A une question posée sur l’arachide ( et sans que je mentionne l’huille de palme ) , il a répondu : "Que voulez - vous ? un hectare planté en arachides , soit 200 kgs huille , alors que le palmier à huile , lui permet une production de 2 tonnes d’huille , au bas mot , à l’hectare . Comment voulez - vous que l’arachide tienne contre le palmier à huille ? En faits , l’arachide ne doit sa position actuelle qu’à l’effort énorme fait par les Francaise pour habituer le consommateurs au goût de l’huille d’arachide . . . Mais le goûts , cela se forme « . Pour lui , l’huille de palme va s’imposer ssur le marché . (Il a même employé une expression comme »raz de marée « ou » rouleau compresseurs « qui doit  »balayer" les autres produits ) .

B. Saurel

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique