B-018

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

Centre d’Information et de Documentation Ivoirien

TAI : 59-58
TAI : 50-40

LEDIRECTEUR

43, Boulevard Haussmann
Paris

Paris, le 14 Octobre 1968

S.E. Monsieur Houphouët-Boigny
Président de la République de
Côté d’ Ivoire
ABIDJAN Côte d’Ivoire

Monsieur le Président,

Dans le cadre de sa tournée des capitales européennes en vue de renouvellement de la Convention de Yaoundé, le Président Diori m’ a chargé de l’ organisation de la presse. Sachant que l’opinion serait particulièrement dure en Hollande en particulier, il m’ avait demandé d’ y aller en personne pour mobiliser les bonnes volontés, aussi bien dans les milieux d’ affaires que dans le monde journalistique.

Notre action a été tellement efficace ( aux Pays-Bas) que le Chef de l’ Etat du Niger a parlé « d’heureuse surprise » et a reconnu que c’ est à La Haye qu’ il avait obtenu -contrairement à tous les pronostics - le plus de succès. Il le doit en grande partie aux amis hollandais de la Côte d ’ Ivoire - le Président Diori le sait - et principalement à :

  • 1°. Notre ami Steketee, le nouveau directeur de Afrika Institut que j’ avais invité en votre nom, dans le temps, à visiter la Côte d’ Ivoire. J’ avais, depuis lors, maintenu un contact suivi avec cet ami. En dépit de la grave maladie de sa femme, M.Steketee s’ est beaucoup dépensé pour réunir près de 80 hommes d’ affaires de tous les pays, pour entendre le Président Diori et lui poser des questions.
  • 2°. notre ami, Van der vet, rédacteur-en-chef du plus grand quotidien des Pays-Bas, et qui a lui aussi visité la Côte d’ Ivoire à votre invitation, en dépit d’ une crise cardiaque en avril dernier a tenu non seulement à écrire personnellement un très long et très élogieux article dans le Algemeen Dagblad, mais aussi à se déplacer pour m’ offrir un déjeuner.

Qu’ il me suffise de dire, comme critère, que c’ est aux Pays-Bas que nous avons obtenu le plus d’ articles favorables à l’ Association, à l’ OCAM et à Diori lui-même.

Je suis allé également en personne à Bruxelles -là aussi à la demande expresse du Président Diori -afin, a-t-il dit, que « vous fassiez en Belgique un effort aussi efficace qu’ en Hollande ».

Là encore, j’ ai pu prouver au Chef de l’ Etat nigérien que la Côte d’ ivoire y comptait de très nombreux amis, aussi bien dans les milieux d’ affaires que dans ceux du Marché Commun et du journalisme.

Quant à la France même ; j’ ai déjà obtenu de Desjardins dans le Figaro, Decraene m’ en a promis un autre dans « le Monde » et Mallarde dans « Combat ». Ces trois articles sont non-payants et basés tous trois sur le rapport que j’ avais préparé sur l’ Association.

Le Président m’ ayant demandé s’ il était possible de lui réunir, à Paris, une conférence de presse de caractère international, j’ ai pu obtenir de l’ Association de la presse diplomatique -qui groupe tous les journalistes français et étrangers accrédités auprès du Quai d’ Orsay - qu’ elle offre un déjeuner en l’ honneur du porte-parole du 18 EAMMA, le jeudi 17 à la Maison de l’ Amérique Latine. Ce sera la première fois que cette Association recevra un Chef d’ Etat Africain.

J’ ai tenu à vous informer de ce qui précède, pour vous tenir au courant de l’ évolution de la situation et aussi parce que le Président sait que ces succès il les doit à la Côte d’ Ivoire, à l’ action menée par la Côte d’ Ivoire. Il en est d’ ailleurs conscient, car chaque fois que l’ occasion se présente, il met en relief « mon ami le Président Houphouët », « mon frère le Président Houphouët » , « le grand pays frère », etc.


Je vous prie de croire, Monsieur le Président à l’ assurance de mes sentiments dévoués et déférents.

Baulin

RÉCÉPISSÉ D’UN ENVOI RECOMMANDÉ

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique