B-021

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

CENTRE D’INFORMATION DU NIGER

TAIBOUT 59-58
50-40

LE DIRECTEUR
jb/dh

Remis par maï à Diori le 1/10/68

13, BOUL . HAUSSMANN
PARIS - IX e

photo faite

le 1 Octobre 1968

S. E. Monsieur Hamani Diori
Président de la République du Niger

Le conflit israëlo-arabe

Monsieur le Président,

Comme vous le savez, l’URSS propose un plan destiné, d’après ses auteurs, à baisser la tension en Proche-Orient. Comme vous le savez également sans doute, Moscou a obtenu l’accord de Paris - grâce à la clause de la « garantie par les quatre puissances » chère à de Gaulle - sur sa proposition et a discussion après les élections américaines, aura des chances d’être adopté par Washington.

Personnellement, je pense que le plan soviétique est boiteux et n’a aucune chance de se matérialiser. Je pense aussi que si Moscou a intérêt dans une baisse de la tension en Proche-Orient, il n’en a aucun à une paix entre Arabes et Israéliens. Pour la bonne raison - entre autres - que les 15. 000 Russes qui se trouvent en Egypte ne pourraient s’y maintenir s’il n’y avait le danger militaire israélien.

C’est pourquoi je me permets de vous rappeler le plan dont je vous avais exposé les grandes lignes lors d’une précédente rencontre, et qui pourrait, en cas d’acceptation de votre part, constituer, semble-t-il, une contre-proposition nigérienne, lors de la discussion du projet soviétique ; En voici le shéma :

1/ - La donnée de base apparente du problème  :

Les positions arabes et israélienne paraissent inconciliables, car les Arabes demandent l’évacuation des territoires occupés comme préalable à toutes discussions de paix, tandis que les Israéliens demandent des discussions

de paix comme préalable à tout retrait des troupes.

2/ - La solution logique.

je pense, pour ma part, que cet obstacle n’est pas insurmontable, ou plutôt qu’il est possible de le contourner, par la démarche, en trois phase, suivante :

  • 1. les troupes israéliennes évacuent tous les territoires occupés,
  • 2. les territoires ainsi évacués sont soustraits, jusqu’au traité de paix, à la souveraineté arabe, démilitarisés, occupés par des troupes de l’ ONU et administrés par l’ ONU ;
  • 3. dès la mise en place du dispositif de l’ ONU, Arabes et Israéliens se réunissent pour discuter de la paix à Niamey, capitale d’un musulman, donc fondamentalement ami des Arabes, et entretenant par ailleurs des relations cordiales avec Israël.

    Les deux éléments essentiels de ce projet, sont, bien entendu : « évacuation » et « soustraction à la souveraineté arabe ». Je pense que l’amalgame de ces deux facteurs constitue l’ossature du plan, puisqu’il permet de mettre les adversaires en présence, au pied du mur. En effet :

    • a. Les Arabes ne refusent-ils pas de négocier tant que leurs territoires resteront occupés par les Israéliens ? Ils ne pourront, sans se démasquer, rejeter ce plan, puisqu’il n’y aura plus un seul soldat israélien sur les territoires arabes ;
    • b. Les Israéliens ne prétendent-ils pas que ce sont des questions de sécurité qui les empêchent d’évacuer les territoires arabes conquis ? Ils ne pourront, sans se démasquer, rejeter, eux aussi, ce projet qui est censé les satisfaire, puisqu’il maintient les armées arabes sur leurs positions actuelles, c’est-à-dire très loin des frontières d’ Israël, jusqu’à la paix.

Je pense qu’une initiative nigérienne dans ce domaine est susceptible de contribuer d’une façon positive à la course de la paix en Proche-Orient, donc de rehausser davantage le prestige du Niger et de son Président.

A toutes fins utiles, je vous signale que je pars le 14 octobre en tournée au Proche-Orient. J’y visiterai Israël et certains pays arabes.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments dévoués.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique