B-044-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

jb/dh

le 19 avril 1968

S.E. Monsieur Hamani Diori
Président de la République du Niger
Niamey

Monsieur le Président,

Je vous prie de trouver, ci-joint, les traductions de certains articles sur votre visite en Allemagne, que nous fait parvenir notre correspondante à Cologne, Mademoiselle Eva-Maria Bruchhaus. Parmi les six traductions d’articles ci-jointes, il y en a trois dûs à la plume de nos amis journalistes qui ont visité la Côte d’Ivoire ces dernières années, à notre invitation :

  • - Werner Holzer du Frankfuter Rundschau et du Suddeutsche Zeitung,
  • - Hunck, du Handelsblatt,
  • - Wilhelm Schlosser, alias Randolph Braumann, du Spiegel et du Rheinischer Merkur.

Vous trouverez également, ci-joint, :

  • - une traduction du Général Anzelger,
  • - une traduction du Christ und Welt,
  • - une traduction du Bonner Rundschau, particulièrement sympathique.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments dévoués.

P.S. Ci-joint également la photocopie de la lettre que nous envoie M. Schmit, chef du service Afrique de l’AFP, ainsi que celle d’un article qu’il a écrit sur le Niger.

Agence France -Presse

DIRECTION
13, PLACE DE LA BOURSE
PARIS
TÉLÉPHONE
LOUVRE 45 - 40
C CH. POST. : PARIS 379-30
R. C. 54 5 289

RÉFÉRENCE A RAPPELER

Paris le 1 avril 68

Cher ami,

Je répare mon erreur : Voici ma sur le Niger élaborée en une documentation fournie par votre aimable collaboration

A jeudi - bien amicalement

A. G. lunt

Agence France -Presse
SERVICE « FEATURES » - 11, PLACE DE LA BOURSE - PARIS - 2° - TÈL : 508-48-40

A C T U A L I T É S

6980

Afrique
PERSPECTIVES FAVORABLES POUR LE NIGER

par André GIVISIEZ

AFP.- La réélection du président de la République du Niger, Diori Hamani, à la tête de l’ O.C.A.M. à la réunion au « sommet » de cette organisation qui vient d’avoir lieu à Niamey, a attiré à nouveau l’attention sur un Chef d’Etat africain dont l’autorité n’a fait que grandir au cours des dernières années. Depuis deux ans, le Président nigérien, parlant au nom d’ l’ O.C.A.M. a bataillé à Bruxelles auprès du Marché Commun pour rechercher les moyens d’améliorer sur le marché des Six la vente des produits tropicaux.

Alors que l’on approche du renouvellement de la convention d’association au Marché Commun signée à Yaoundé en 1963, les membres de l’ O.C.A.M. ont jugé que le Président Diori Hamani était le plus qualifié pour défendre le dossier des Etats francophones associés. Le Président Diori a été ainsi mandaté par ses pairs pour se faire dans le monde l’avodcat de la francophonie. Il a multiplié les démarches notamment en Afrique du Nord et au Canada.

L’ activité diplomatique du président nigérien s’est manifestée efficacement dans sa médiation entre le Soudan et le Tchad pour ramener la paix sur les frontières de ses deux voisins.

6980

En septembre, à Kinshasa, au « sommet » de l’ O.U.A. il a joué un rôle important et a fait prévaloir l’attitude modératrice des Etats de l’ O.C.A.M. dans la question des mercenaires qui a été une des principales préoccupations de la Conférence.

En Octobre, il s’est rendu aux Etats-Unis et au Canada, Au cours de ce voyage aux Etats-Unis il a signé le 25 septembre avec une Société américaine un accord pour la construction d’un pont sur le Niger, le pont Kennedy qui aura 716 mètres de long. Aux Nations-Unies, il a prononcé le 3 Octobre un important discours attirant l’attention sur la situation difficile des pays en voie de développement et sur les obligations qui incombent aux pays industriels.

Cette activité extérieure, le Président Diori a pu la mener à bien parce qu’il s’appuie sur un pays qui travaille dans l’ordre et la paix. La situation intérieure nigérienne est actuellement satisfaisante. Les relations amicales nouées avec le gouvernement ghanéen du Général Ankrah ont permis de débarrasser le Niger de la menace constante que, du temps du Président Nkrumah, faisaient peser sur lui les opposants nigériens réfugiés à Accra. Le rival le plus sérieux Djibo Bakari un fervent du socialisme, est en exil et n’est plus dangereux pas plus que le parti clandestin du Sawaba qui se réclamait de lui.

Aujourd’hui le gouvernement nigérien s’appuie sur un parti bien organisé, le P.P.N. (Parti Progressiste Nigérien) affilié au R.D.A. Le P.P.N. est lui-même renforcé par une milice populaire. L’armée, d’autre part, est loyale.

De cette situation intérieure stable, on a une preuve dans les mesures de clémence prises, le 5 août dernier, en faveur des condamnés dans le complot du 3 décembre 1963, l’ancien ministre Zodi Ikshia et le capitaine Diallo. On se souvient que la mutinerie de Niamey s’était effectuée en liaison avec le Sawaba.

6980

Doté d’un gouvernement fort et actif, le Niger a poursuivi avec persévérance son effort de mise en valeur. La tâche est difficile car les conditions géographiques sont défavorable. Immense pays, deux fois et demi grand comme la France, le Niger est situé dans une zone en partie désertique. Le pays est sans accès dans une zone en partie désertique. Le pays est sans accès à la mer ; il n’a qu’une production agricole exportable, l’arachide. Quant au cheptel nigérien il est important mais il vit dans des zones arides et est difficilement exploitable.

On ne s’étonnera donc pas que le Niger soit parmi les pays d’Afrique ayant un des plus faibles produit national brut par tête d’habitant : 75 dollars (ce qui le place cependant avant le Dahomey, la Guinée, le Mali, la Haute-Volta, l’Ethiopie). On ne s’étonnera pas non plus que la balance de ses échanges extérieurs soit déficitaire.

Et pourtant, le paysan nigérien ne reste pas inactif. Il produit de plus en plus. La dernière campagne arachidière a donné le chiffre record de 191. 300 t. en augmentation de 22% sur l’année précédente, en augmentation elle-même de 14,5% sur la moyenne 1959/62. Pour la prochaine récolte on prévoit encore un nouveau record : 220.000 t.

Mais, paradoxalement, à cet effort accru va correspondre un gain diminué. En effet, la France, en raison de son appartenance au Marché Commun n’apporte dans ce domaine qu’un soutien des prix très insuffisant. Pour 1968, la baisse des cours des arachides entraînera pour le Niger une perte de près de 2 milliards de francs CFA.

A côté de ces soucis arachidiens, le gouvernement nigérien enregistre heureusement des succès dans d’autre cultures qui sont intensifiées dans un but de diversification. C’est le cas pour le riz dont la production a doublé entre les campagnes 1965/66 et 1966/67 où elle atteint 20. 000 t. Le long du Niger, dans la région de Tillabéry des zones inondées se prêtent bien à la culture qui est organisée avec l’aide de techniciens de la Chine nationaliste.

6980

La culture du coton, encore modeste, est en progression et le gouvernement veut développer celle du sucre avec comme objectif la création d’une sucrerie.

Un effort est fait également pour développer le cheptel par une politique systématique de forages de puits. On cherche également à valoriser la viande avec des projets de conserveries et de tanneries. Actuellement, la plus grande partie du bétail est vendue au Nigéria.

Sans être brillante à cause de la baisse du cours des arachides, l’économie nigérienne fait preuve de vitalité : les chiffres des exportations qui sont en constante augmentation depuis 1960 en donnent la preuve. Par ailleurs, le budget est équilibré sans subvention du gouvernement français depuis 1964.

Mais ce qui justifie l’optimisme dans l’avenir du Niger c’est sont début d’industrialisation avec la création d’une industrie textile et d’une usine d’impression. C’est surtout la décision d’exploiter les gisements d’uranium de l’ AÏr. Ces gisements procpectés par le Commissariat à l’Energie Atomique représentant un potentiel de production d’uranium métal qui équivaudra en régime normal à celui de l’ensemble des mines françaises d’uranium, soit près de 7% de la production mondiale en 1966.

D’après une estimation du ministre nigérien des affaires économiques M. Barkiré Alidou, la recette d’exportation de l’uranium sera, dès 1970, de I milliard de Frs CFA. A partir de 1975, les concentré d’uranium constitueront le principal poste de ventes nigériennes actuellement détenu par les oléagineux. L’exploitation de cette nouvelle richesse minière assurera l’équilibre de la balance commerciale.

Dès à présent la construction d’une usine pilote pour le traitement du minerai va entraîner un important mouvement d’affaires : création d’un cité pour le personnel, construction de routes, etc . . .

6980

La Société des Mines de l’ AÏr, société mixte franco-nigérienne, qui exploitera l’uranium, a tenu son assemblé constitutive à Niamey le 1er février. La participation du gouvernement nigérien y est de 20 % . D’autre part, le gouvernement nigérien reçoit 53 % des bénéfices et perçoit diverses taxes dont un droit de sortie de 1 %. L’investissement total, en comprenant l’usine définitive qui doit produire 1. 000 t. d’uranium métal par an en 1973 est évalué à 12 milliards de Frs CFA.

Dans son message à la nation, le 18 décembre, à l’occasion du neuvièmes anniversaire de la République, le Président Diori Hamani n’a pas caché son optimisme pour l’avenir. Après s’être félicité que son pays soit « un îlot de calme et de paix » il a relevé l’importance de l’exploitation de l’uranium qui, a son avis, devrait être « le point de départ d’un renouvellement de l’esprit et des méthodes de la coopération avec la France ».

André GIVISIEZ

COPYRIGHT AGENCE FRANCE-PRESSE

Récépissé

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique