aa B-048-001 - NOTES - Classeur B - Fonds d'archives Baulin

B-048-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

portés par Maï Maïghana fin mars 68

23/3/68
photo faite

Be ism Allah Al Rahmane Al Rahim

Le Royaume d’Arabie Séoudite
Le Cabinet royal
Le Secrétariat privé.

PROCES - VERBAL

Suite aux pourparlers entre Son Excellence le Dr Richard Pharaon, le conseiller particulier de Sa Majesté le Roi Fayçal le Grand, et la délégation composée de Monsieur Maï Maï Ghana et de Monsieur Isso Aboubé, délégation envoyée par son Excellence le Président de l’Organisation Commune Africaine et Malgache (OCAM) qui a confié à Son Excellence le soin de trouver une solution aux problèmes financiers en suspens entre Air Afrique et l’Organisme des Lignes Aériennes Séoudites, relatifs aux sommes dues à l’Organisme par Air Afrique dont le total s’élève à 40. 118 livres sterling pour les années suivantes :

  • 2.568 ₤ pour la saison du pélerinage 1964
  • 13.290 ₤ «   » " 1965
  • 2.460 ₤ «   » " 1966

Vu qu’ Air Afrique n’a pas réglé ces sommes dues par elle à l’Organisme des Lignes Aériennes Séoudites,

Vu que cet Organisme est une Société Commerciale disposant d’une personnalité morale indépendante et qui travaille sur des bases commerciales conformément à se statuts similaires à ceux des Sociétés Commerciales, Organisme des Lignes Aériennes Séoudites, ne peut se désister des sommes qu’il lui sont dues.

Vu l’intervention personnelle de Son Excellence le Président Hamani Diori auprès de Sa Majesté le Roi Fayçal le Grand, tendant à libérer Air Afrique des dettes sus-mentionnées, afin de l’aider à poursuivre ses activités aux services

des citoyens des Etats africains amis, intervention personnelle généreuse qui a été appréciée par Sa Majesté le Roi Fayçal de Grand, lequel a les meilleurs sentiments d’amitié et de fraternité envers les Chefs des Etats africains amis,

Vu le désir personnel de Sa Majesté d’aider les Etats africains amis, actionnaires d’Air Afrique dont les noms suivent :

  • 1. La République Islamique de Mauritanie,
  • 2. Le Sénégal,
  • 3. Le Niger,
  • 4. La Haute-Volta,
  • 5. La Côte d’Ivoire,
  • 6. Le Togo,
  • 7. Le Dahomey,
  • 8. La République Centre Africaine,
  • 9. Le Tchad,
  • 10. Le Cameroun,
  • 11. Le Congo Brazzaville,
  • 12. Le Gabon,

Sa Majesté le Roi Fayçal le Grand fait don, personnellement d’une somme de 40. 118 livres sterling afin d’apurer la dette due par Air Afrique à l’ Organisme des Lignes Aériennes Séoudites telle qu’elle est définie ci-dessus. Il est entendu que le texte de l’accord régissant les relations habituelles entre l’Organisme des Lignes Aériennes Séoudites et Air Afrique et signé en janvier 1967, reste en vigueur pour la saison du pélerinage 1967 et la saison du pélerinage de 1968, de même que tout accord signé entre eux précisant leurs relations pour les années du pèlerinage à venir.

La délégation a donné son accord pour l’envoi d’un représentant délégué par Air Afrique pour recevoir le quittus de l’Organisme des Lignes Aériennes Séoudites contre remise du chèque représentant la somme sus- mentionnée.

Le présent procès verbal a été signé à Djeddah le 24.12.1387 de l’Hegire correspondant au 23.3.1968 A.D.

la délégation envoyée par le Président
Diori Hamani

Maï Maï Ghana
(signature)

Issa Aboubé
(signature)

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique