B-052-003-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

Paris, le 15 mars 1968

S. E. Monsieur Hamani Diori Président de la République du Niger
Niamey - Niger

LE PRET DANOIS

Monsieur le Président,

Lors de mon récent séjour au Danemark, j’ai été avisé de l’accord de principe du gouvernement danois pour l’octroi à la Côte d’Ivoire d’une aide de

2. 000. 000 de dollars,
sans intérêts
remboursable en 25 ans, dont 8 années de grâce.

Ce « prêt » sensationnel servira au financement des quatre projets industriels dont je vous avais entretenu.

Mais l’intéressant pour le Niger est ailleurs : maintenant que nous avons un pied dans la place, maintenant que pour la première fois un pays francophone a reçu un tel prêt, les choses seront plus faciles. J’ai déjà dit à M. Kryger, le Chef de la Section Aide aux Pays sous-développés au Ministère des Affaires Etrangères, qu’il fallait penser aussi au Niger. Sa réponse a été : « Revenez-nous avec d’aussi bons projets et nous trouverons une solution ». Or, je pense que nous avons d’ores et déjà de bons projets tels que le sucre, les tuyaux de ciment pour rentabiliser Malboza, l’électrification de certaines petites villes de l’intérieur etc.

On en retrouvera, j’en suis certain, beaucoup d’autres si l’on étudie la liste des projets auxquels les Danois sont susceptibles de s’intéresser, liste que j’avais fait parvenir à M. Goukoye le 5 janvier dernier.

Selon le secrétaire de la Fédération des Industries Danoises, l’accord de principe à propos du prêt de 2. 000. 000 de dollars - en contrepartie le Danemark désire que ses produits ne passent pas l’objet de discriminations douanières en Côte d’Ivoire - a été obtenu dans le temps record de 5 mois, parce que la Côte d’Ivoire avait d’abord présenté des projets solides, puis demandé leur financement et enfin harcelé les autorités compétentes jusqu’à ce qu’elle obtienne satisfaction en poussant tous ses amis au Danemark à faire pression sur le gouvernement.

Paradoxalement cette façon d’agir a beaucoup plu aux Danois qui n’y étaient pas habitués en Afrique. Il en découle que le Niger doit faire de même.

L’important en tout cas est de savoir que l’on peut disposer d’une source nouvelle de financement à des conditions exceptionnelles.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de mes sentiments dévoués et déférents.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique