B-056-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves















NOTE ACTUALISEE


Lors de mes nombreuses réunions en septembre-octobre 1966 à Bonn,
avec les responsables du Bundespressant , on m’avait donné
les conseils suivants :



1° publier dans la presse locale - dans "Le Temps du Niger " - une série
de ou 6 articles commençant deux semaines avant le voyage et se
terminant deux ou trois jours avant la visite en R. F. A. , et comprenant :



a - le premier article sur l’aide allemande à l’Afrique,


b - le second ce que l’Allemagne a fait ou Niger,


c - le 3° la détérioration des termes de l’échange et ce que l’Allemagne
peut faire dans ce domaine ,


d - le 4° , la sympathie que suscite l’absence de passé colonial de
l’Allemagne et l’hostilité du Niger à la division de l’Allemagne ,


e - le 5° , ce que l’Allemagne peut faire pour aider le Niger


f - le 6° , le champs d’action qui s’offre aux hommes d’affaires au
Niger , sur le plan privé comme sur celui du F.E.D.


Obtenir à tout prix que ces articles soient diffusés au fur et à mesure
en Allemagne par l’intermédiaire de l’agence D.P.A.
</par


2° . y aller avec des projets bien précis , dont :



a - un ou deux de caractère économique , pourraient être réalisés

grâce à l’aide allemande ,


b - un ou deux , de caractère social , pourraient être financés par
l’Etat allemand ,


c - autant de projets que possible susceptibles d’intéresser
les hommes d’affaires allemands .


Par ailleurs, les Allemands sont des racistes invétérés : ils le savent et ils en ont honte tout comme ils ont honte de leur passé hitlérien.A mon avis il faut jouer sur ce complexe typiquement allemand, en relevant pas exemple en passant, qu’on ne trouve jamais dans la presse allemande la moindre critique contre l’Afrique du Sud alors qu’on y tourne volontiers les Africains en ridicule. A relever encore que les Israëliens jouent à merveille de ce passé et de ce présent racistes, qui développent un complexe de culpabilité chez les dirigeants pour leur arracher des concessions financières et
économiques .

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique