B-061-010

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

mots sur les premières principales
villes visitées

BREME

Ville libre hanséatique de Brême

580.000 Ha / b .

situé sur les deux rives du Weser , Brême est la capitale de l’Etat de Brême et le deuxième port d’Allemagne après Hambourg

Histoire : Charlemagne fonde à Brême , en 787 un évêché qui fut ensuite réuni à celui de Hambourg et sécularisé à la paix de paix de Westphalie.
Dès 1884 , la ville fit partie de la Ligue Hanséatique et , en 1525 , elle adopta la Réforme.
Elevée au rang de ville libre avec rang d’immédiateté impériale par le traité de Westphalie , elle fut assiégés par les Suédois à deux reprises.
Lorsque les Français s’en emparèrent elle devint chef-lieu du département des Bouches-du-Weser . Le Congrès de Vienne rétablit en 1815 la petite république qui avec Hambourg et les Cantons suisses compte parmi les plus anciennes .

Le Brême actuel est une grande cité allongée aux bords du Weser qui surprend par l’étrangeté de sa configuration : divers facteurs y ont contribue : conditions géographiques , instauration d’une nouvelle politique économique à la fin du XlX qui favorise la création de zones industrielles à l’extérieur de la ceinture douanière de Brême, enfin et surtout le remarquable exploit technique et financier accompli par cette ville : l’approfondissement et la régularisation du cours inférieur du Weser et de son estuaire en vue de permettre aux bateaux de haute mer d’accéder aux bassins ? C’est cette évolution en même temps que la promotion

de Brême au rangs des grandes métropoles commerciales du monde et sa transformation en centre industriel qui emmené en quelques décennies la fusion de l’ancienne cité avec ses faubourgs en une seule et même agglomération. Ce développement est sensible depuis 1950. Mais les espaces situés de part et d’autre du fleuve se prêtant peut en profondeur à une expansion urbaine, en raison du caractère marécageux du terrain, Brême s’étire sur une longueur de 40 km et cette élongation n’a pas fini de poser des problèmes sur le plan de la circulation.

Industrie  :

Deuxième port de commerce international en Allemagne après Hambourg, Brême a ajouté à ses activités portuaires, maritimes et commerciales, des activités industrielles, la plupart étant en relation directe ou indirecte avec celles du port. Les constructions navales et industries auxiliaires appartiennent à cette dernière catégorie, ainsi que les diverses industries transformatrices des matières premières ou des produits importés par Brême ; usine de torréfaction de café, raffineries de pétrole, centrales thermiques, scieries, hauts fourneaux, aciéries et laminoirs (Usines Klöckner ; celles-ci reçoivent - dans leurs propre port le minerai de fer et le charbon.) Entreprise de lavage et de peignage de laine ( Brême-Blumenthal ), manufactures de tabac, chocolateries, corderies, etc. Tout ceci sans compter les industries d’exportation ou de réexportation de produits ou d’articles finis : bières, conserves, jute, machines, matériel de minoterie, matériel électrique, appareil de TSF et de Télévision ( Nordmende ), appareils d’écoute, radars (Atlas -Werke ) etc . . .

Tendance politique :

Election du Bundestag ; 17.9.61 :
- CDU / CSU : 27,0
- SPD : 49,7
- FDR : 15,2

Election des parlements de land : 29.9.63
- CDU / CSU : 28,9
- SPD : 54,7
- FDP : 8,4

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique