B-068

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

CENTRE D’INFORMATION DU NIGER

TAIBOUT 59-58
50-40

LE DIRECTEUR

13, BOUL . HAUSSMANN

le 30 Janvier 1968

Monsieur le Président de la République,
Niamey - Niger

LA SITUATION A PARIS

Monsieur le Président,

La bataille que vous livrez, à l’heure actuelle, autour de l’usine d’impression de tissus, marquera sans doute un tournant décisif dans l’histoire de l’Afrique. Je puis vous assurer pour ma part que l’impact de cette action sur le devenir de l’Afrique sera presqu’aussi important que votre lutte contre la détérioration des termes de l’échange. Elle marque en effet d’ores et déjà la fin d’une ère - celle de l’essorage économique, de l’indépendance factice et de l’industrialisation frelatée - et le début d’un éveil industriel véritable, c’est-à-dire sans surexploitation.

Les remous que votre action soulève à Paris prouvent, s’il en était besoin, que nous vivons un moment historique. Jugez-en, Monsieur le Président :

  • 1° le patronat français a décidé de jeter toutes ses forces dans la bataille « pour colmater la brèche créée par le groupe allemand Hansen-Séroussi » et pour soutenir les firmes françaises ;
  • 2° le patronat français a décidé d’effectuer une démarcher auprès du patronat allemand pour attirer l’attention de celui-ci « sur les méthodes déloyales (?) utilisées par le groupe Hansen-Séroussi » ;
  • 3° M. Jean Audibert, sous-directeur au Département Economique, n’a pas craint de convoquer . Séroussi et de lui reprocher d’avoir « forcé la main du Président Diori en 48 heures, par des méthodes déloyales ». Séroussi a été obligé de lui montrer votre télex de décembre, le convoquant à Niamey, sans toutefois réussir à le convaincre de sa bonne foi. Audibert l’a menacé finalement, s’il ne se retirait du Niger, de lui enlever l’usine textile malgache, dont la réalisation a été confié au groupe Hansen-Séroussi, il y a trois mois ;
  • 4° Poste-Vinet directeur de la Caisse Centrale a convoqué à son tour Séroussi et lui a mis en mains le même marché ; il est allé même plus loin en lui disant que la Caisse Centrale refuserait d’appuyer financièrement le projet malgache « le vouant ainsi à l’échec », s’il ne se retirait pas du Niger ;
  • 5° les pressions de certains milieux français ont pris une tournure tellement scandaleuse que Tsiranana a été amené à dire à Foccart : « Si on continue à entraver la réalisation de notre projet textile, eh bien : on se passera du financement français » !

J’ai été obligé de remonter le moral des représentants du groupe allemand pour les maintenir dans la course et les amener à monter encore plus les enchères. Ils sont décidés à le faire.

Je pense que l’application du plan décidé à Niamey - envoi du « questionnaire » que Beyrard a préparé à tous les concurrents, puis leur réunion contradictoire à Niamey, à la fin février - donnera des résultats merveilleux. Je vous demande instamment et respectueusement de « tenir » jusque là, et je suis certain que vous pourrez leur arracher quelques dizaines de millions de plus par an.

Inutile d’ajouter que pour ma part, l’on me reproche tous les péchés de la terre et que je suis en train de faire face à un déchaînement de fureurs sans précédent. C’est pourquoi je viens, une nouvelle fois, vous prier, Monsieur le Président, de bien vouloir me manifester, avec éclat si possible, votre confiance. C’est le meilleur moyen de réduire nos détracteurs au silence.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’expression de mes sentiments dévoués.

signature

 [1]

Notes

[1] P.S. Quand j’ai soumis à Diaori, ministre ivoirien du Plan, la photocopie des propositions de la Hollande, il a été proprement sidéré. Ses services sont en train de l’étudier pour voir quelles sont les mesures à prendre.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique