B-070-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

Président Diori Hamani

C I France 11 (stylo)

Nouvelle Agence de Presse 5, rue des Pyramides PARIS 1er


N.A.P. - 196 18.12.67

90 INDUSTRIELS FRANCAIS VONT EXPOSER A ABIDJAN


N.A.P - 80 À 90 exposants appartenant à 20 branches professionnelles différentes participeront du 15 au 25 février prochain à une exposition française des industries mécaniques et de la construction électrique organisée à Abidjan par le Comité Permanent Français des Foires et Expositions à l’Etranger. Les plus importantes firmes françaises dans ces deux secteurs y seront toutes représentées sur une surface de 5 à 6. 000 m2 dont 3. 000 couverts. 27 conférences techniques sur des sujets divers seront en outre données pendant la durée de la manifestation.


L’initiative de leur participation à l’exposition d’Abidjan revient dans la plupart des cas aux firmes françaises elles-même et non à leurs représentants sur place. Plus modeste au départ, le projet a finalement pris, devant l’affluence des demandes d’exposants, des proportions qui méritent explication.

Un bon client


En premier lieu, la Côte d’Ivoire est pour la France un client de taille puisqu’elle occupe le onzième rang, peu après les Etats-Unis et devant l’URSS. Dans le domaine considéré, les industries mécaniques française vendent annuellement à la Côte d’Ivoire pour 6 milliards de francs CFA de matériel et celles de la construction électrique pour 2 milliards. Ce marché offre l’avantage d’être sans réciprocité. Contrairement à ce qui se passe entre partenaires européens, les firmes françaises n’ont pas à craindre la pénétration et donc la concurrence en France de produits ivoiriens au fur et à mesure de leur propre progression des ventes. Enfin, les exportations sur l’Afrique n’ont pas été affectées des chutes de prix devenues courantes pour les ventes à l’étranger, et restent donc rémunératrices.

Un marché sollicité

Pour toutes ces raisons, auxquelles m’ajoutent le désir de manifester leur présence et la qualité constante de leur production au moment où le marché ivoirien est sollicité par d’autres fournisseurs, les entreprises françaises ont trouvé leur intérêt dans l’organisation à Abidjan d’une manifestation d’envergure.

D’autre part, il est souhaitable que l’exposition soit l’occasion pour les industriels français de prendre davantage conscience des besoins et exigences réels du commerce avec l’Afrique qui, s’il a suivi avec quelque retard l’évolution politique de ces pays ne s’en est pas moins transformé considérablement ces dernières années.

Du côte ivoirien on attend d’heureux résultats également de la venue en Côte d’Ivoire d’hommes d’affaires français. Ils auront l’occasion d’être confrontés aux réalités et de prendre conscience de la valeur de l’expérience et des possibilité de ce pays. Si elle débouche ainsi sur une promotion objective de la Côte d’Ivoire auprès de ces personnalités dont l’opinion pèse dans les milieux d’affaires français, l’exposition de février pourrait contribuer notamment à convaincre des investisseurs français de jouer la carte ivoirienne plus franchement qu’ils ne l’ont fait jusqu’ici.

De la Mauritanie au Congo

D’autre part, les personnalités des Etats africains voisins, de la Mauritanie au Congo Brazzaville, ont reçu du Centre national du commerce extérieur français une invitation à se rendre à l’Exposition d’Abidjan où d’autres visiteurs en provenance de ces mêmes pays sont également attendue.
`
A noter que parmi les participants annoncés on relève notamment :

  • - pour la construction électrique : la CGE, Arthur Martin, Leroy, Jeumont, Thomson Houston.
  • - pour les industries mécaniques : Peugeot, Fives Lille Caille, Le Creusot, Ollier, Airwell etc..
  • - pour le gros matériel : Renault, Proclain, Continental, Richier.
  • - pour l’engineering : la SERI et d’autres sociétés d’études par qui l’accent sera mis notamment sur la fourniture d’installations industrielles « clés en main » . (N.A.P)

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique