D-030-007

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

offre faite à l’ improviste, mais au moment où le Liban est dans une phase critique, vise manifestement à permettre l’ exécution d’ une opération de politique intérieure libanaise et la constitution à Beyrouth d’ un gouvernement pro-occidental , à moins que ce ne soit, au contraire, pour empêcher l’ arrivée d’ un gouvernement pro soviétique. Vous savez en effet que, depuis des mois, le Liban est sans gouvernement. Or, on parle actuellement de la création d’ un cabinet extra-parlementaire, composé d’ éléments nouveaux pouvant provenir des Universités, des milieux d’ affaires ou de l’ administration. Constitutionnellement, le Premier ministre serait un musulman sunnite, et l’ on a avancé le nom de Hussein Oueini. Il semble cependant peu probable que ce politicien de carrière puisse envisager de conduire une formation gouvernementale qui devra assumer, tôt ou tard, la tâche de neutraliser les fédayins pour sauvegarder l’ intégrité du Liban ; cette intégrité à laquelle Washington tient tant. Mais on parie aussi de Kamal Jumblatt, le leader druse, qui fait figure de chef progressiste, poussé à la fois par les Russes et par Nasser, et qui pourrait jouer le rôle de Keronski ou de Bénès. Cependant, Kamal Jumblatt a toujours été considéré comme un original, et l’ on se souvient encore, dans certains milieux, comment ce bon musulman alla autrefois à Paris avec l’ intention de se faire jésuite. Nos bons pères eurent, paraît-il, grand mal à l’ en dissuader. Alors, les Américains, qui ont parfois le goût du paradoxe, ne répugneraient peut-être pas à jouer Jumblatt. D’ autant qu’ils sont maîtres dans l’ art - pardonnez-moi ce langage de services de renseignements - dans l’ art de « retourner » les agents de l’ ennemi.

Enfin, je vous dirai un mot de l’ incident canadien. Vous savez que Lipkowaki a visité le Québec sans se rendre à Ottawa. C’ est un peu comme si un ministre britannique - pardon, sous ministre pour respecter la hiérarchie et garder l’ analogie - comme si sous ministre britannique venait en visite officielle s’ entretenir avec des personnalités normandes en mal d’ autonomie - s’ il en en avait - en négligeant de passer par Paris. Et les propos de Lipkowaki n’ ont pas été particulièrement prudents. Alors le Premier ministre canadien vient de faire une déclaration dans laquelle il le prend à partie, ce qui n’a guère d’importance, mais en même temps, et c’ est plus grave, il semble le considérer comme un véritable représentant de la France et incliner à rendre celle-ci responsable de ses écarts de langage. Et cependant, il ajoute. « Nous pensons qu’il n’ est ni un ministre important, ni une personne importante ». Alors, qu’il reste sur cette impression, car c’est la bonne. Qu’il sache que Lipkowaki est seul à se prendre au sérieux et à se croire diplomate, depuis le jour où au Maroc, dans l’affaire Ben Arafa, il trahit la confiance de son patron de l’ époque, le général Boyer de la Tour, pour s’acquérir la reconnaissance des milieux progressistes français.
paul dahène
ronéotype
25, rue jean-dolani - PARIS (14eme)

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique