N-20-056-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves















CENTRE D’ INFORMATION DU NIGER


TAITOUT 59-58
50-40
LE DIRECTEUR
jb/dh


13BIS, RUE LAFFITTE
PARIS - IX e


le 23 octobre 1971

LA ROUTE DE L’ UNITE


La délégation nigérienne composée de Mal’ Malgana, du Commandant Kountchi, de Bako et de moi-même, a eu à Montréal avec les représentants de Lamarre-Valois et en présence des délégués de l’ ACDI, deux journées de discussions très dures, les 4 et 5 octobre 1971.


En effet, le soir même de notre arrivée, le 3 octobre, MM. J. Gérin et Pierre Garceau de l’ ACDI nous avaient dit que le devis était supérieur de 1.600.000 dollars à celui prévu et avaient proposé de couper la poire en trois, chacune des trois parties prenant à sa charge un tiers du supplément. Il n’ en était évidemment pas question.


C’ est pourquoi notre tactique a consisté à mettre encore plus en relief, lors des réunions triparties des 4 et 5 octobre, les faits saillants de l’ étude comparative entre quatre documents relatifs à la Route, que nous avions préparée.


Nous avons mis particulièrement en relief que le prix de revient était supérieur de 13% à l’ évaluation de De Lew Cather en dépit des faits suivants :



1- La Route n’ aura plus une base large de 7,5m., de 5,5m. seulement.


2- La couche de fondation ne sera pas stabilisée à l’ argile comme prévu, mais sera simplement compactée.


3- Il y aura 17 puits au lieu des 60 prévus.


4- Il n’ y a aucun poste "Education" chez LVI, alors que De Lew prévoyait 250.000 dollars pour ce poste


Les autres caractéristiques de la Route et du devis sont les suivantes :



1- De Gouré à Malné, la Route sera en pierres concassées.


2- Le devis se subdivise en gros, en :



a. Frais de gérance 3.042.000 $


b. Achats de matériels et pièces détachées



- matériels lourds + pour forage


1.750.000




- pièces détachées


850.000




- avions


80.000




campement des cadres


475.000




- usine de concassage + pièces


370.000


3.525.000 $

</table


c. Carburants 1.000.000 $


d. Bitume (en cas de rejet du ciment) 3.100.000 $


3- Selon les estimations, le projet aura :



45,8% de contenu canadien


17,6 à 28,4% de contenu nigérien


25,8 à 36,6% de contenu étranger


Il faudra insister par ailleurs pour que les carburants et le bitume soient achetés au Nigeria, afin d’ utiliser nos avoirs en Livres Nigérianes.


LVI a relevé par ailleurs que la rallonge de 1.600.000 $ n’ avait rien d’ étonnant puisque, selon les normes de la Banque Mondiale, une différence de 15 à 20% entre la pré-étude et l’ étude définitive est considérée comme normale.


Avant de terminer, je tiens à relever que M. Pierre Garceau, qui a toujours fait du zèle, devant ses patrons J. Gérin et Gérin-Lajoie, pour obtenir une réduction du devis de LVI, a fait par contre preuve d’ un mutisme non moins remarquable durant les discussions tripartites allant jusqu’à prendre la défense de LVI. A la fin de cette réunion, Cordeau m’ a expliqué les raisons de cette attitude déroutante : les frères de Garceau est le patron de la firme qui a obtenu l’ adjudication du campement des Cadres...

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site