N-23B-125-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

2° un certain fétichisme des « commissions », fétichisme basé, semble-t-il, sur une « demande expresse » du Président Diori, amène M. Therrien à ne vouloir lancer son affaire qu’aprés la création des « commissions ». Or, la pénurie de cadres jointe à la mauvaise volonté bien compréhensible du CGD risquent de retarder dans une très grande mesure le début des travaux. Sans compter que ces commissions constitueraient des organismes lourds, difficiles à manier et truffés de techniciens peu enclins à assurer le succès d’une oeuvre canadienne. C’est pourquoi j’ai été amené à proposer à M.Trerrien qui a donné - tout comme MM. Pouliot et Henry - son accord sous réserve de l’approbation présidentielle, le shéma suivant :

Pour accélérer la mise au point des options 80

Au cours d’une discussion à laquelle participaient M.M. Jacques Henry, Pouliot et Therrien, nous avons été amenés à mettre en relief un certain nombre d’obstacles susceptibles de freiner le travail de ce dernier chargé de mener à bien la mise au point des Options 80, et en particulier :

1° le fait qu’il ait décidé d’ériger la cellule de M. Therrien en organisme indépendant du CGD et relevant du seul CRDE de Montréal n’est pas fait pour susciter des collaborations amicales ou spontanées au sein du CGD, principale source d’informations pour un travail de ce genre ;

2° un certain fétichisme des « commissions », fétichisme basé, semble-t-il, sur une « demande expresse » du Président Diori, amène M. Therrien à ne vouloir lancer son affaire qu’après la création des « commissions ». Or , la pénurie de cadres jointe à la mauvaise volonté bien compréhensible du CGD risquent de retarder dans une très grande mesure le début des travaux. Sans compter que ces commissions constitueraient des organismes lourds, difficiles à assurer le succès d’une oeuvre canadienne. C’est pourquoi j’ai été amené à proposer à M.Therrien qui a donné - tout comme MM.Pouliot et Henry - son accord réserve de l’approbation présidentielle, le schéma suivant :

a ) La cellule du CRDE de Niamey collecte les documents ad hoc dans chacun des sept secteurs prévus ( élevage, agriculture, communications, etc.) ;

b ) le CRDE envoie de Montréal à Niamey un expert dans la discipline considérée pour un court séjour de 3 ou 4 mois ;

c ) durant son séjour à Niamey , l’expert - en élevage par exemple - établit une synthèse à partir de l’ensemble des études existant et de ses nombreux contacts avec les experts de l’Economie Rurale ;

d ) ce travail de défrichage une fois terminé, une commission ad hoc est formée alors et comprend des éléments représentatifs de la nation, comme des services techniques ; elle se charge d’étudier ce document de base, de le critiquer, de le modifier, d’y apporter des idées nouvelles, d’en rejeter certaines parties, etc. ;

e ) sur la base de ces observations, suggestions, etc., La cellule de Niamey du CRDE établit ses « options sectorielles » ;


f) ces « options sectorielles » sont soumises de nouveau à la critique de la commission et modifiées en conséquence.

Quand ce processus aura été achevé à l’échelle de sept commissions, la cellule du CRDE soumet ces projets d’options 80 à un haut comité formé de représentants de chacune de sept commissions.

L’arbitrage suprême et définitif reviendra au président de la république, de préférence en Conseil des ministres.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique