N-23B-178

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

AFP 39

REMISE DU GRAND PRIX LITTERAIRE DE L’AFRIQUE NOIRE A M. BOUBOU HAMA.
8/4/71

PARIS - C’EST DANS L’HOTEL DE MASSA, SIEGE DE LA SOCIETE DES GENS DE LETTRES, QU’HANTERENT JADIS GUILLAUME APOLLINAIRE, CHARLES PEGUY, ERNEST PSICHARI, QU’A TE REMIS, CE SOIR, A M. BOUBOU HAMA, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE DU NIGER, LE GRAND PRIX LITTERAIRE DE L’AFRIQUE NOIR QUI LUI AVAIT ETE DECERNE IL Y A QUELQUES SEMAINES.

CE PRIX, LE DIXIEME DU GENRE A ETE ATTRIBUE PAR L’ASSOCIATION DES ECRIVAINS DE LANGUE FRANCAISE, RECOMPENSE L’HOMME POLITIQUE NIGERIEN, DEPUTE EN 1946 AU PARLEMENT FRANCAIS PUIS PRESIDENT DE PLUSIEURS INSTITUTIONS NATIONALES, AU LENDEMAIN DE L’INDEPENDANCE, POUR SON ROMAN AUTOBIOGRAPHIQUE EN TROIS VOLUMES : ’’KOTIA-NIMA’’ QUI POSE TOUT LE PROBLEME DU DECHIREMENT DE L’HOMME PRIS ENTRE DEUX CIVILISATIONS, CELLE DE L’AFRIQUE, CELLE DE LA FRANCE, ET, PAR-DELA, CELLE DE L’OCCIDENT EN GENERAL.

APRES AVOIR RECU SON PRIX DES MAINS DE L’HISTORIEN ROBERT CORNEVIN, SECRETAIRE PERPETUEL DE L’ACADEMIE DES SCIENCES D’OUTRE-MER, M. BOUBOU HAMA, QUI EST AUJOURD’HUI AGE DE 65 ANS, A SOULIGNE, DANS UNE COURTE ALLOCUTION, QU’EN ECRIVANT CE LIVRE, SON AMBITION N’AVAIT PAS ETE DE FAIRE PARLER UN AFRICAIN, BOUSCULE ENTRE DEUX MONDES DIFFERENTS, MAIS UNE ’’UNITE HUMAINE’’, QUI FAIT S’ELEVER CONTRE LA CIVILISATION MECANIQUE, L’ALIENATION, TOUT EN ESSAYANT, MALGRE’ ’ DES TERMES QUI HEURTENT OU DES COUPS DE GRIFFES CONTRE LE SYSTEME COLONIAL ’ ’ DE FAIRE TOUCHER DU DOIGT LA POSSIBILITE DE DIALOGUE ENTRE L’EUROPE ET L’AFRIQUE, A TRAVERS LA LANGUE FRANCAISE.
AFP - JC%22 19.06

DIRECTION-ADMINISTRATION
PUBLICITES-ABONNEMENTS
Tél : 23-87
REDACTION : Tél : 27-80
B. P. 368 NIAMEY

LE TEMPS DU NIGER
QUOTIDIEN RÉPUBLICAIN D’INFORMATION

Samedi
10 AVRIL 1971

N° 1527
Prix 25 F

Le président Boubou Hama a reçu le grand prix littéraire de l’Afrique noire

Le président de l’Assemblée nationale, M. Boubou Hama est un heureux récipiendaire. Le grand prix littéraire de l’Afrique noire (considéré comme Goncourt africain) lui a été officiellement remis mercredi soir à l’hôtel de Massa par Robert Cornevin, secrétaire perpétuel de l’Académie des Sciences d’Outre-Mer.

Ce prix, le deuxième du genre à être attribué par l’Association des écrivains de langue française, récompense l’homme politique nigérien, député en 1946 au parlement français puis président de plusieurs institutions nationales, au lendemain de l’indépendance, pour son roman autobiographique en trois volumes : « Kotia-nima » qui pose tout le problème du déchirement de l’homme pris entre deux civilisations : celle de l’Afrique, celle de la France, et par-delà, celle de l’occident en général.

Après avoir reçu son prix des mains de l’historien français Robert Cornevin, le président Boubou Hama, qui est aujourd’hui âgé de 65 ans a souligné, dans une courte allocution, qu’en écrivant ce livre, son ambition n’avait pas été de faire parler in africain bousculé entre deux mondes différents mais une « unité humaine », qui fait s’élever contre la civilisation mécanique, l’aliénation, tout en essayant, malgré « des termes qui heurtent ou des coups de griffes contre le système colonial » de faire toucher du doigt la possibilité de dialogue entre l’Europe et l’Afrique, à travers la langue française.

Rappelons que le jury qui avait décerné ce prix au président Boubou Hama en novembre dernier était notamment composé de MM. Maurice Genevoix, secrétaire perpétuel de l’Académie française, Armand Lanoux et Hervé Bazin, de l’Académie Goncourt, des ambassadeurs du Mali, du Dahoemy et du Cameroun, de Robert Cornevin, directeur du centre de documentation de l’Afrique et de l’Outre-Mer et d’un représentant du secrétariat d’Etat aux Affaires étrangères.

LE PRESIDENT BOUBOU PARLE DE SON LIVRE

Peu après les résultats du jury, le président Boubou avait exprimé sa joie dans un entretien avec la presse.

« Il est toujours agréable à un auteur de recevoir un prix, devait-il dire, mais ce n’est pas tellement le fait de recevoir un prix qui procure l’émotion, c’est plutôt de savoir que j’ai préparé un témoignage qui semble avoir été reçu ».

« Kotia Nima, avait ajouté le président Boubou, est d’abord l’histoire de moi même, donc celle d’un enfant noir qui a vécu son âge dans son milieu . . . . qui a assumé son culte et sa culture et qui a gardé de ce fait une certaine conception de la vie africaine. Puis cet enfant arrive à l’âge de l’école où il est confronté avec les signes mystérieux des Blancs (les chiffres et les lettres) et où il apprend à écouter le papier parler . . . . »

UNE LECTRICE S’ADRESSE AU PRESIDENT BOUBOU

La publication de Kotia Nima a permis à une lectrice lointaine, Lysa Albert (113, rue de Lille, Paris VII e ) de féliciter le président : Boubou. Dans sa lettre Lysa Albert écrivait notamment.

". . C’est à travers ces livres que vous avez écrits avec tant de poésie, tant de charme et qui racontent une certaine ambiance très chaude, très rassurante (ici en Europe, tout ce qui est écrit reflète malaise, déséquilibre) que j’ai retrouvé cette sensation de déjà vécu, de déjà connu comme si après ces quatre siècles de violence blanche, je me retrouvais là . . peut-être à Fonéko. . . .

« Réellement, je ne saurais vous dire où tout cela a commencé, peut être à cause de votre manière de raconter les choses qui fait qu’on participe aux événements racontés. . ».

Importantes réunions à Abidjan

ABIDJAN. - Deux importantes réunions politiques présidées par le chef de l’Etat, M. Félix Houphouët-Boigny se tiendront la semaine prochaine à Abidjan annonce-t-on de source officielle.

Bien qu’aucune précision ne soit fournie sur l’objet de ces réunions, on croit savoir qu’elles seraient consacrées à l’examen de la situation créée la semaine dernière par la décision des mouvements de l’université d’Abidjan de se mettre en grève. Le mouvement avait tourné court, les autorités ayant décidé d’avancer de 48 heures le début des vacances scolaires. La question qui se pose est de savoir comment s’effectuera la rentrée à l’issue de la trêve pascale.

La première réunion aura lieu mardi prochain. Elle groupera les membres du bureau politique du parti unique (PDCI) les parents d’élèves, les professeurs et les représentants des étudiants. La seconde jeudi 15 avril - sera un conseil national auquel doivent participer les membres du bureau politique, les ministres, les parlementaires et les représentants de divers corps constitués

LAGOS. - Le général Gowon, chef de l’Etat nigérian est rentré hier à Lagos de sa visite officielle au Cameroun avec la nouvelle que les conversations qu’il y avaient résolu le problème des disputes frontalières.

Le chef de l’Etat a qualifié son voyage de « grand succès » et a ajouté que ses discussions avec le président Ahmadou Ahidjo du Cameroun avaient été « amicales et utiles ».

La première session 1971 du Conseil d’administration de l’ORTN qui s’est ouverte jeudi 1 er avril a terminé ses travaux hier soir.

Q u o i d e N e u f

Il existe encore des badauds passés maîtres dans l’art de subtiliser des pneus de secours sur les automobiles.

Dimanche dernier, c’est l’Eglise catholique qu’ils ont choisie pour théâtre d’opération.

A l’occasion, ils ont réservé des surprises à plusieurs fidèles venus à la messe.

comme quoi, la présence de la police est souhaitable dans tous les lieux publics.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique