N-23B-192-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

LE TEMPS DU NIGER

Mercredi
17 NOVEMBRE 1971
N° 1709
Prix 25 F Direction administration
Publicités abonnements
tel : 23 87
REDACTION : Tel 27,80
B.P 368 NIAMEY

QUOTIDIEN REPUBLICAIN D’INFORMATION


Conférence des Juristes
de LOCAM

ABIDJAN - Une réunion de
juristes de l’Organisation commune
africaine, malgache et mauricienne
s’est ouverte lundi à Abidjan. Elle examinera
jusq’a demain 18 novembre un projet de
convention, établi par la Cote de Ivoire,
et relative à la procédure de conciliation
et d’arbitrage des différents portant sur
de la convention générale relative
à la situation des personnes et aux
conditions d’établissement.

21 experts représentant le Tchad, le Niger
le Cameroun, le Sénégal, le Gabon, Maurice,
Madagascar, le Togo, la Haute - Volta et
la Cote d’Ivoire participent à la réunion
d’Abidjan

Celle- ci a été ouverte par M.Lucien Yapobi
président par intérim de la Coeur suprême de
Cote d’Ivoire, en présence de M. Ali Babacar
Tall, directeur de cabinet et représentant du
secrétaire général de l’OCAM, M. Falilou Kane.

Dans son discours inaugural M.
Yapobi a déclaré que le travaux des experts réunis
dans la capitale ivoirienne développement harmonieux...et le devenir même
de l’Organisation régionale, tant il est vrai que la
procedure apparait comme le seul moyen
d’assurer aux titulaires de droits, simples,
particuliers ou etats le respect des dits drotits ;
en assurer al mise en ouvreet la sanctions,
en un mot d’en assurer l’efficacite
C’est M. Dodo Dan Gado, procureur
de la République qui représente
le Niger à cette conférence


Intervention de M. Jean Poisson à la conférence
ministérielle des « 77 »à Lima


La conférence ministérielle du groupe des 77 pays du Tiers
-Monde- en fait ils sont 95 depuis la conférence d’Alger en 1967
ses tenue récemment à Lima capitale du Pérou. Cette conférence
qui marque un point important dans l’évolution économique des
pays du Tiers- Monde, plusieurs délégations africaines ont pris la
parole. Parmi elles, celles de notre pays, représenté par M. Jean
Poisson, ambassadeur du Niger à Bruxelles


Dans son intervention d’une dizaine de pages,M.Jean Poisson s’est
d’abord félicité de l’accueil chaleureux que le peuple et le gouverne
ment péruvien ont réservé à la délégation nigérienne
Puis M.Poisson souligne aussitôt
les raisons qui on motive la présence des différents délégations à Li
ma, raisons, qui, a-t-ill dit son graves et préoccupants. Il explique
pourquoi

"Graves parce que la conjoncture
internationale pour la cause du Tiers-Monde se dégradé d’année en année
Préoccupante parce que nos partenaires des pays industrialises du
haut montagne de privilégies,
n’ont pas cesse encore d’opposer
à nos problèmes vitaux une différence
qui n’a d’égal que le souci qui les
de s’enrichir davantage, en
exploitant et en pillant les ressources
détenues par les pays déshérites"


Après avoir évoque les espoirs
qu’avait suscites en eux la première
conférences de Nations Unies pour le
commerce et le développement tenue
en 1964 sur le bords du lac Leman
et indique que ces espoirs s’étaient
estompes à Alger et New Delhi avec
la premier décennie du développe
ment l’orateur s’est livre à une exégèse
de ce qu’il appelé« l’aventure historique »
des pays du tiers Monde jusqu’en
octobre 1970. M Poisson en vient
ensuite à la deuxième décennie
(mieux prépare"dit donc) dont il
parle avec un pessimisme mesure
à cause des événements récents qui
viennent de se dérouler : crise
monétaire internationale, dimmim
décennie,(« mieux prépare »,
dit- constitution d’un bloc
économique puissant en Europe, etc...
Parlant des travaux de la conférence
notre représentant a prêché une
attitude réaliste, la seule "qui puisse
nous conduire à un résultat meilleur"
Il, a suite aborde certains pointes
d l’ordre du jour qu’il a résumés en
quelques réflexions ; a savoir


CNUCED (Conférences de Nations Unies pour
le commeree et le developpement)
"il est incomprensible que nous tentions
de donner une image de marque à cette
institution à laquelle nous sommes lies
par definition, mais de la à ramener tous
nos problemes de developpement à elle
seule, il y a un risque inutile de diminution
de notre action dans le dialogue tous
aarivent que nous sommes senses pouvoir
mener

Institutions internationales : la négligence
et le plus souvent l’absence des petits pays
en voie de développement dans les
différents débat ont donne naissance a
une certaine atmosphère de classes
économiques . Le dialogues horizontaux
semblent se pratiquer entre pays de niveau
économique entre pays économique
semblable .
Les plus actifs parmi nous a cause de
leur dynamisme mais bien plus souvent
a cause son opportunisme son devenu
par la force des chose de hérauts du
Tiers Monde. La barrée linguistique
aidant , on débouche le plus souvent
sur la méfiance"


(Suite P.4)

Colloque de l’OCAM
au Sénégal


DAKAR - M. Coumba N.Doffene
Diouf, ministre sénégalais de la
Fonction publique et du travail,
a ouvert Lundi a Dakar un colloque
organise sous l’égide de
malgache et mauricienne (OCAM)
sur la politique d’octroi de crédit aux
entreprises afri

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique