U-006-081

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre 2009.

le 21.10.76

Affaires

L’Iran acquiert la minorité de blocage
au sein de la maison mère
du groupe Krupp.

De notre correspondant .

Bonne. - L’Iran , troisième fournisseur de pétrole de la République fédérale d’Allemagne , vient d’acquérir une participation de 25,01% dans le capital de la société Fried Krupp GMBH , qui contrôle l’ensemble des actives du groupe Krupp. Cette participation lui assure une « minorité de blocage » sur tout le groupe.

L’accord a été signé mardi 19 octobre , a Téhéran , par MM. Berthold Beitz , président du conseil de surveillance de la société allemande , et Ansari , ministre iranien de l’économie et des finances. M. Friderichs , ministre ouest -allemand de l’économie , qui se trouve actuellement dans la capitale iranienne à l’occasion de la Foire internationale a déclaré que le gouvernement fédérale n’avait aucune raison de s’opposer à cette prise de participation , et que le dernier mot revenait à l’Office fédérale des cartels . Il semble que cette procédure sera de pure forme , dans la mesure ou le chancelier Schmidt est favorable à une étroite coopération entre les pays producteurs de pétrole . Le chancelier estime , en effet n que si les pays producteurs sont intéressés au fonctionnement des entreprises des pays occidentaux , ils problèmes économiques généraux .

En juillet 1974 , l’Iran avait déjà pris une participation de 25,04% dans la filiale sidérurgique du groupe Krupp (Fried Krupp Hüttenwerke). A l’époque , une entrée dans la société mère avait été formellement exclue . La participation de 25,01% que prend aujourd’hui l’Iran dans le capital de Fried Krupp Gmbh , lui assure une permettra d’avoir un droit de regard sur les activités du groupe tout entier . L’opération se fera par le biais d’une augmentation de capital , dont les modalités n’ont pas été précisées .

La société Fried Krupp contrôle cent trente filiales travaillant essentiellement dans le secteur sidérurgique et métallurgique (y compris l’industrie de l’armement) et employant soixante-dix-neuf mille personnes . En 1975 , le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 10,7 milliards de deutschemarks (21,5 milliards de francs ), dont 44% à l’exportation . L’exercice s’est soldé par une perte de 108 millions de deutschemarks . L’argent frais apporté par l’Iran sera donc le bienvenu . Le capital de Krupp , actuellement de 500 millions de deutschemarks , appartenait jusqu’en 1967 , date de sa morte , Alfred Krupp von Bohien und Halbach . Depuis , il est géré par une fondation dirigée par M.Beitz . — D. Vt.

Portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique