Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

C-045-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















CENTRE D’ INFORMATION DU NIGER


TAITOUT 59-58
50-40
LE DIRECTEUR


13, BOUL HAUSSMANN
PARIS - IX’


Paris, le 20 Mai1969


S.E. Monsieur Hamani Diori
Président de la République du
Niger
NIAMEY -Niger-


Monsieur le Président,


Maintenant que Foccart est tombé et qu’ il y a peu de chances de le voir revenir de sitôt, les langues se délient, certaines personnalités ont de nouveau des sentiments humains, essaient de faire oublier un passé récent ou croient à nouveau à l’ amitié. Le résultat ? Un personnage haut placé m’ a dit :



" Mon cher, vous avez agi avec une inconscience de Kamikazé. Vous qui n’ êtes même pas Français, vous avez osé attaquer Foccart de front. Passe encore que vous ayiez défait parfois ce que Foccart avait fait auprès d’ Houphouët, passe que vous ayiez essayé de faire changer d’ avis Houphouët sur la question du Biafra. Ce qu’ il ne vous a pas pardonné, c’ est ce que vous avez fait à ses amis Willot à Niamey. Or, vous saviez très bien que c’ est Foccart qui a ouvert les portes de l’ Afrique aux Willot, ceux-ci s’ engageant à verser aux fonds secrets de l’ UDR, 50 à 150 millions par an et par usine installée en Afrique. Obligés de payer quelques 200 millions de CFA à l’ Etat nigérien, les Willot ont refusé de s’ exécuter en ce qui concerne l’ usine de Niamey. Pire, Foccart a considéré le tout comme un affront personnel..."


Le personnage en question n’ a pas voulu me croire quand je lui ai juré sur l’ honneur que je n’ étais absolument pas au courant d’ une telle "combine" Foccart-Willot.


comme vous le voyez, Monsieur le Président, beaucoup de choses s’ expliquent, que ce soit dans le domaine de la traduction comme dans celui de mes ennuis personnels sur divers plans.


Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’ expression de mes sentiments dévoués et déférents.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique