Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-038-002

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















bilité d’argile va dicter en certaines proportions l’alignement de la route, qui doit demeurer à des distances de transport facile des sources d’argile.



 !!
il y en aura 2 fois plus dès 1975

La largeur du pavage a été reconsidérée soigneusement. Le trafic projeté est très faible et ne devrait pas dépasser une moyenne journalière en 1990 de 12 camions, un autobus et 12 voitures. Pour cette condition, une largeur très minimale doit être choisie. La largeur totale de la chaussée sera donc de 5.5 m, ce qui permet de croiser et dépasser à vitesse réduite. La distance de visibilité doit être assez longue pour assurer la sécurité. Toute largeur est arrosée de bitume, mais si une couche de mélange à chaud était nécessaire, elle se ferait sur 3.5 m de large.


Ce profil normal permet un élargissement futur à 9 m, si cela devenait nécessaire pour des volumes de trafic d’environ 130 véhicules par jour ; tel que calculé pour le Niger en 1967, ce trafic justifierait économiquement l’élargissement. Il serait peut-être moins cher de construire toute la largeur d’une fois, mais ne pourrait se justifier . Afin d’entreprendre la Route de l’Unité, le coût doit être maintenu à un minimum absolu.


CONSTRUCTION PAR MAIN-D’ŒUVRE DIRECTE



MÉTHODE AU KENYA


Dans le rapport phase I, trois méthodes de construction ont été suggérées : a) par contrat, b) par main-d’oeuvre directe, c) combinaison de contrat et de travail de volontaires. La construction par contrat, étant la plus coûteuse a été éliminée. Il s’agit donc de clarifier la méthode par main-d’oeuvre directe, avec laquelle peut-être certains travaux spéciaux seront exécutés par contrat et d’autres par des volontaires.


Il a été décidé au Kenya il y a quelques années d’organiser un programme de main-d’oeuvre intensive de construction en utilisant le Service National de la Jeunesse. Ceci est une troupe uniforme de volontaires qui se sont enrôlés pour deux ans d service militaires. Leurs premiers trois à quatre mois sont dédiés à un entraînement intense
d’infanterie qui crée un corps d’hommes disciplinés. Ensuite, ils sont attribués à des chantiers où ils vivent dans des camps sous régime militaires pendant qu’ils travaillent comme ouvriers ou spécialistes avec les équipes de construction.


Le projet le plus vaste en chantier actuellement est la route Isiolo-Moyale, qui est financée par l’Italie et dirigée par un bureau d’ingénieurs-conseils italiens.




Le second projet, la route Kangondi-Kitui sous la direction de East-African Engineering Consultant, est organisé d’une manière correspondant à la Route de l’’Unité. Ce projet, financé par le gouvernement du Kenya, s’avère un gros succès.


La première étape de 47 km de cette route est en construction présentement selon les normes de route de gravier. La surface de gravier de 15 cm a 5.5 m de largeur, avec des accotements

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique