Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-039

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















MEMO

Route de l’Unité et de l’Amitié Canadienne


Notes de réunion


Date : jeudi le 6 mai 1971
Endroit : Bureau de la Société Nationale de Ciment.
Présents :

M. BERGERON - S.N.C.
M. ZAKY - O.N.U.
M. COUTURE - L.V.I.


Sujet : Ciment pour la Route de l’Unité

1- M. COUTURE a expliqué que les besoins en ciment de la route ne sont pas encore établis avec précision mais que toutefois, les chiffres établis lors des études préliminaires de l’ACDI sont de l’ordre de 50000 tonnes. La programmation initiale du Projet indique que la construction sera répartie sur trois ans et que le tonnage requis pourra être modifié selon la capacité de l’usine, les prix du ciment et les prix du bitume.

2- Il faudrait prévoir une demande au taux de 15000 à 20000 par année avec une réserve à l’usine de trois mois en cas de panne de l’usine.

3- M. BERGERON indique que cette demande est supérieure à celle qui lui avait été indiquée et que l’usine ne peut fournir, dans sa condition actuelle que 10000 à 12000 tonnes par année. Il est possible de faire des réserves avant le début des travaux puisque l’usine ne travaille pas à capacité en 1971. D’ici le début de 1972, quelques 10000 tonnes pourraient être emmagasinées si le Projet achète le ciment maintenant et en fait le stockage à ses frais. Il n’y a pas de facilité d’entreposage à l’usine.

4- Le ciment ne peut être fourni qu’en sac présentement. M. BERGERON s’informera au sujet de modifications possibles pour livraison en vrac.

5- L’usine peut fabriquer 33000 tonnes de ciment par année. faux La demande locale normale varie et est présentement de l’ordre de 15000 à 20000 tonnes par année. Cette année, l’usine prévoit produire 25000 tonnes dont 7000 pour la Route de l’Unité (prévision de 1970). Il y a présentement 4000 tonnes de stockage et l’usine est obligé de cesser de produire temporairement.

6- M. ZAKY croit que l’usine pourrait produire jusqu’à 40000 tonnes par année mais M. BERGERON note que le travail doit nécessairement cesser durant la saison des pluies pour plusieurs raisons dont le fait que tout transport routier lourd est interrompu par les barrières de pluies et que même le carburant ne peut se rendre à l’usine.

7- Les prix du ciment sont fixés par décret et s’établissent comme suit :

En gros à l’usine, non livré mais chargé sur camion : 16600 FCFA/tonne
Au détail à :

Niamey : 21600
Zinder : 21100
Maradi : 19100

Le transport vers Niamey (465 km) coûte 4000FCFA. Normalement, il faut compter de 9 à 12 Frs CFA par tonne kilométrique pour le transport.

Avant le 21 Avril 1971, le prix du gros à l’usine était de 14000 Frs CFA.

8- M. BERGERON n’a jamais entendu parler du prix de $52 Can. par tonne de ciment livré au chantier. Aux prix mentionnés plus haut, le coût serait de $90 Can.

9- Le nouveau prix du ciment (16600 Frs CFA) est un prix hors taxes. Auparavant, il y avait une taxation d’environ 2000 Frs CFA par tonne de ciment pour impôts en carburant. Cette taxation a fait l’objet d’une exonération lors de la révision des prix.

10- L’augmentation des prix (16600 - 14000 - 2000) d’environ 4600 Frs par tonne du mois d’avril est nécessaire, à l’avis de M. BERGERON, pour éliminer les déficits de l’usine.

11- Le gouvernement du Niger peut, par décret, modifier le prix du ciment pour un projet particulier.

12- La cimenterie n’est pas autprisée à faire la livraison du ciment.

13- M. BERGERON est d’avis qu’il n’y a aucun problème de contrôle de la qualité du ciment. Il fournira d’ici quelques jours les analyses chimiques faites à l’usine et en France. Pour une grosse commande, la composition peut être modifiée comme ce fut le cas pour le pont Kennedy.

14- En résumé, le prix du ciment doit être fixé par le Gouvernement pour la Route de l’Unité. Il ne semble pas y avoir de problème de qualité, la quantité disponible est de 10000 à 12000 tonnes par année plus le stockage initial. La cimenterie n’est pas autorisée à faire le transport vers le chantier. </par


Niamey, le 7 Mai 1971.


A. COUTURE


Circulation  :

M. MAI MAGANA.....1
M. J. BAULIN..........1
L.V.I. MONTREAL....1

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique