Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-071-010

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















le niébés, les patates, le riz, les oignons, le voandzou et divers autres produits maraîchers. En dépit de la faible productivité, les différentes récoltes répondent non seulement à la demande locale, mais permettent de faire de l’ exportation, ce qui rapporte, annuellement, environ 11,000 millions de francs CPA. L’ élevage d’ animaux est l’ occupation exclusive de quelques 600,000 nomades qui habitent l’ est du pays. Même s’ il est difficile d’ évaluer avec précision la fonction de l’ élevage dans la vie économique il est certain qu’ il est un élément important du commerce intérieur et extérieur.


Pêche - Environ 8,500 personnes sont employées dans l’ industrie de la pêche qui s’ opère principalement sur le fleuve Niger. Le potentiel de l’ industrie de la pêche sur le lac Tchad n’ a jamais été exploité à fond à cause du manque de moyens de communication. La majeure partie des poissons tirés du lac Tchad sont présentement exportés vers le Nigéria.


Mines - Jusqu’à présent, l’ exploitation minière ne se fait que dans la région de la chaîne de montagnes de l’ Air où il y a de la cassitérite (minérai d’étain). Récemment, trois gisements d’ uranium ont été découverts, et une concession, couvrant un territoire de 375 kilomètres carrés, a été concédée à une compagnie mixte qui est la propriété de la Commission d’ énergie atomique française, de la République du Niger et d’ autres compagnies privées. La production d’ uranium doit commencer en 1970. Les États-Unis ont aussi un permis pour la prospection d’ uranium dans l’ est du pays, au nord de la région étudiée.


Industrie - La valeur totale de la production industrielle ne dépasse pas 5 pour-cent du P.I.B. (Produit International Brut) . Dans un avenir rapproché, deux projet importants


augmenteront cette valeur. Il s’ agit d’ une usine pour le raffinage de l’ uranium à Agadès, et d’ une nouvelle usine de textiles. Actuellement les différentes industries sont réparties comme suit : une cimenterie, une usine d’ extraction d’ huile d’ arachides, des filatures de coton, des manufactures de meubles , des usines d’ eaux gazeuses, des ateliers pour travailler le métal, des usines pour le traitement de la farine et du riz, et enfin, diverses autres petites entreprises.

CHAPITRE 3 : ROUTE DE L’ UNITE


ÉTUDES ANTÉRIEURES


La première étude ayant trait à la route Zinder-Guigmi a été effectuée en 1939 par des ingénieurs de l’ armée française. Ce rapport donnait, brièvement, un aperçu des difficultés de construction et fut mis au rancart à cause de la guerre.


Le B.C.E.O.M de Paris a été mandaté en 1961, pour étudier le projet de la route et un rapport était présenté en septembre 1962. C’ était une étude préliminaire assez bien détaillée qui considérait surtout la question de rentabilité de la route.


Le rapport B.C.E.O.M. avait établi le tonnage annuel que la route devrait porter pour que son coût de construction soit justifié. Le rapport exprimait aussi des doutes sur la possibilité d’ atteindre ce degré d’ utilisation.


Ce rapport avait fait une suggestion qui, à première vue, était valable. Il s’ agissait d’ une subvention du gouvernement pour le transport à l’ est de Gouré de sorte que le coût par tonne par kilomètre soit égal à ce qu’ il en coûte sur une route toute saison de bonne qualité. Théoriquement, les produits de la région pourraient ainsi être équitablement compétitifs sur les marchés de l’ ouest du Niger et, le jour où le tonnage atteindrait la valeur justifiant la construction d’ une route, à ce moment-là, la route pourrait être construite. Il va sans dire que cette théorie a de sérieuses faiblesses dont la principale est une question de temps, ce qui élimine automatiquement


les denrées périssables comme le poisson et la viande.


La valeur de 6,000 tonnes par année, que le rapport B.C.E.O.M. a établie comme étant la valeur en 1969. Sans entrer dans des estimations de tonnages, il semble, qu’ aujourd’hui, un chiffre de 3 à 4 fois plus grand serait plus valable.


En 1968, la Commission du Bassin du lac Tchad avait préconisé une étude de routes dans la région du lac Tchad. Cette étude fut effectuée par deux experts de la C.e.a. ( Commission économique africaine) qui ont envisagé le problème avec une optique régionale, d’ où la raison pour laquelle ils n’ ont considéré que des artères nord-sud.


En 1969, de nouveau à la demande de la Commission du Bassin du lac Tchad, les deux mêmes experts de la C.e.a se sont penchés sur le problème du transport est-ouest et ses implications pour le Niger. Ils ont préparé un rapport qui a été remis au bureau chef de la Commission à fort Lamy mais il n’ a pas encore été transmis au Niger.


DESCRIPTION GÉNÉRALE DE LA RÉGION


Tel que montré sur la figure 1, la Route de l’ Unité se trouve à l’ extrémité est de la République du Niger. La région étudiée est bornée à l’ ouest par Gouré, au nord par le 14ième parallèle qui traverse Gouré et est à environ 30 kilomètres au sud de N’Guigmi, à l’ est par le lac Tchad et au sud par la frontière du Nigéria.


Le climat y est généralement chaud et sec avec de légères précipitations qui surviennent entre les mois de juin et septembre. Les données pluviométriques apparaissent dans l’ appendice A. Le manque d’ eau qui défavorise l’ agriculture dans la région rend aussi plus difficile la construction et l’ entretien des routes.


Des cartes couvrant toute la région sont disponibles aux échelles du 1/200,000 ; 1/500,000 ; 1/1,000,000 et 1/2,000,000. Des photographies aériennes à l’ échelle du 1/50,000 sont aussi disponible sous forme de cartes géologiques et hydrogéologiques.


En général, la région montre très peu de relief d’ importance. Entre Gouré et Maïné Soroa, il y a une série de dunes de sable stable et des vallées. Les vallées ont normalement un fond d’ argile surmonté d’ une abondante végétation dont, notamment, des palmiers. Certaines dépressions retiennent l’ eau pendant une bonne partie de l’ année.


Le terrain de Maïné Soroa à N’Guigmi n’ a pas de dunes et est composé seulement de stable et d’ argile, l’ argile se trouvant dans les dépressions minuscules. Il n’ y a pas de cours d’ eau dans la région et seulement deux cas d’ érosion ont été détectés durant tout le temps qu’ a duré la reconnaissance des lieux. Le niveau du lac Tchad enregistre des variations saisonnières de plus ou moins 21/4 mètres. On croyait que son niveau variait de façon cyclique, mais les présentes recherches prouvent qu’ il n’ en est rien. Il y a de l’ eau souterraine en quantité dans toute la région, quoiqu’il arrive, parfois, qu’ elle soit à des profondeurs de 300 à 400 mètres. De l’ eau artésienne est disponible dans le secteur de l’ est.


Du point de vue administratif, la région étudiée fait partie de deux préfectures, la préfecture de Diffa a des Sous-Préfet à Maïné Soroa et à N’Guigmi, tandis que le Sous-Préfet de Gouré est le subalterne du Préfet de Zinder. Goudomaria est administré par un administrateur qui relève du Services des travaux publics de Zinder étant donné que les travaux publics ne comprennent que l’ entretien et la construction des édifices publics et


que l’ entretien des chemins est inexistant.


La population comprend des nomades et les habitants d’ une multitude de petits villages. Les villes principales de Maïné Soroa, de Diffa et de N’Guigmi ont des populations respectives d’ environ 4,000 ; 1,000 et 4,000. La population et le taux de natalité de chacun des districts concernés sont comme suit :



Arrondissement


Population

1966 1968


Taux de natalité

(Pourcent)



Diffa


34,056 39,682


16.51



Maïné Soroa


57,061 58,477


2.48



N’Guigmi


23,507 23,593


0.36



Gouré


74,449 77,227


3.73


Dans la région, les nouveaux projets se limitent à l’ aménagement de la PDNU, qui établira au nord de Gouré un pâturage de 50,000 hectares où le bétail pourra s’ abreuver et brouter durant la saison sèche ; et, en une aide américaine pour le projet agriculturel à Diffa, qui fait la démonstration et l’ enseignement des méthodes améliorées pour la culture. Il y a aussi une petite école de pêcherie à N’Guigmi.


CHOIX ET EMPLACEMENT DE LA ROUTE


Une inspection, au sol, du chemin et des lieux a été effectuée de Gouré à Maïné Soroa à N’Guigmi en suivant les lignes de téléphone jusqu’à Chetimari, et de N’Guigmi à Maïné Soroa par la route conduisant directement à Sayam. Une reconnaissance aérienne a aussi été effectuée à partir de Maïné Soroa par route sud vers Diffa ; de Maïné Soroa à Goudomaria ; de Maïné Soroa à Gouré en passant



par Cheri et Kalguiri via la route sud ; et de Kalguiri à Guidiguir. (Voir Figure 2).


La justification de la route est plus politique qu’ économique, et, ainsi, le choix de son emplacement doit tenir compte des besoins politiques de la région . Du point de vue technique, il n’ y a vraiment pas de restriction quant au choix précis de l’ emplacement de la route. La route la plus courte, en traversant le désert en ligne droite, de Gouré à N’Guigmi, n’ a pas été examinée, mais rien ne laisse supposer que ce ne soit pas possible.


Les exigences politiques de la route nous amènent à la faire passer par Goudomaria, Kélakam, Maïné Soroa et Diffa. Ce sera donc ce tracé qui sera considéré.


Le choix de l’ emplacement de la route est facile ; il est déjà possible d’ établir un alignement préliminaire en suivant les lignes de crêtes et en évitant les vallées d’ argile tout en y demeurant assez près pour éliminer le transport de matériaux argileux sur une trop grande distance. Ce procédé peut être utilisé en examinant les photographies aériennes, 1/50,000 à l’ aide d’ un stéréoscope et, ensuite en implantant cette ligne sur place, où les derniers ajustements pourront être effectués. Ce procédé peut être utilisé jusqu’à Maïné Soroa. De Maïné Soroa à N’Guigmi, l’ alignement peut suivre une ligne droite en faisant des écarts pour éviter le passage trop fréquent des dépôts d’ argile tout en s’ en approchant quelquefois afin d’ y retirer l’ argile nécessaire à la stabilisation du sable . Dans les environs de N’Guigmi, il faudra prendre les précautions nécessaires afin de s’ assurer que la crue des eaux du lac Tchad n’ affectera pas la route.


L’ appendice C de ce rapport illustre de façon plus détaillée l’ inspection des lieux.

CHAPITRE 4 ANALYSE DES SOLS


GÉOLOGIE


Les détails des différents stades de développement des sols pendant la période quaternaire dans la région orientale du Niger sont inclus dans les traités de Fauve (1962), et , Greigert et Pougnet (1967).


Un aperçu des caractéristiques des sols observés sur le trajet de la Route de L’ Unité est donné aux paragraphes suivants, d’ après les différentes zones géomorphologiques. Les limites des provinces géomorphologiques sont délimitées sur la Figures 3.


Province Géomorphologiques
Plaine du Manga - Le tronçon Gouré - Goudoumaria - Maïne-Soroa est presque entièrement dans cette province. La topographie ondulante propre à cette région est due, en partie à l’ aplanissement des dunes sous la dernière inondation lacustre (qui eut lieu au cours d’ une période humide en Afrique centrale). Les matériaux sont donc soit un sable fin calibré sur les dunes, soit une argile dans les bas-fonds ou cuvettes. Cette argile proviendrait ou bien d’ une sédimentation dans les creux interdunaires durant la dernière période lacustre, ou dans le cas d’ une histoire toute récente, l’ argile proviendrait de l’ acheminement vers les bas-fonds des cendres de feux de brousse sous l’ effet du ruissellement des eaux de pluies.


La végétation dans cette province, c’ est


info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique