Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-071-040

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















FIGURE 16
SECTION TYPIQUE PROPOSÉE


Aucune structure de drainage n’ est requise dans ce projet. Cependant, une certaine somme d’ argent a été prévue dans l’ estimation des tuyaux de 100 ponceaux utilisés là où la route traverse des endroits où le sol n’ absorbe pas la pluie assez rapidement.


A l’ étape du "design" final, il faudrait considérer la possibilité de réduire davantage la largeur de la route soit à 4 mètres avec des accotements de 0,5 mètres. Cette section pourrait sûrement être utilisée sur les longues tangeantes où le niveau de la route suit de près l’ élévation du terrain existant. Une section plus large serait nécessaire pour les quelques tronçons en déblai ou en remblai, et dans les courbes horizontales.


MÉTHODES DE CONSTRUCTION


a) Par contrat. Une méthode normale d’ exécuter le projet serait par contrat. Ce qui entraînerait un travail détaillé menant au "design" final et à la préparation des documents du contrat. Des soumissions seraient reçues et l’ entrepreneur effectuera les travaux de la façon habituelle. A cause de l’ emplacement éloigné et du mauvais climat, un entrepreneur international ne s’ y rendra pas sans être assuré d’ y faire un bon profit, ce qui n’ est pas déraisonnable. Ce facteur a été considéré dans l’ estimation du coût de construction par contrat.


b) Par main d’ oeuvre directe. Le Président de la République du Niger a suggéré que des groupes de jeunes travailleurs et des recrues faisant leur service militaire pourraient être utilisés pour la construction . Avec ce procédé, les travaux pourraient être organisés de la façon suivante :




1. Un Chef de projet, un ingénieur de projet, un ingénieur des sols et un arpenteur seraient attachés au projet et commenceraient à établir l’ alignement de la route et y faire l’ étude des sols.


2. L’ équipement dont la liste apparaît plus loin dans ce chapitre serait mobilisé en commençant par l’ équipement requis pour forer des trous de sondage.


3. Les opérateurs d’ équipement, choisis de préférence dans l’ armée régulière, seraient envoyés à l’ étranger pour leur entraînement .


4. La localisation de la route, l’ arpentage et le "design" commenceraient au Niger.


5. Les trous de sondage pourraient être faits soit par contrat, soit par main d’ oeuvre directe.


6. Du matériau de campement et un noyau de main d’ oeuvre seraient rassemblés et un camp serait installé à Gouré.


7. Le travail débuteraient sur les premiers tronçons expérimentaux. Tous les travaux de terrassement seraient exécutés à la main ; le compactage, avec des tracteurs et des compacteurs ; et le mélange de la sous-couche et le mélange du ciment de stabilisation de la base au moyen d’ un broyeur- mélangeur mobile.


8. Les groupes de travailleurs seraient organisés en corvées d’ une semaine et leurs nombres seraient augmentés de façon à produire 2.5 kilomètres de route par semaine.


9. L’ application du revêtement d’ imperméabilisation suivrait.


10. Les modes de construction et de "design" seraient révisés continuellement d’ une semaine à l’ autre.`


11. S’ il s’ avère désirable, un programme d’ éducation pourrait être institué pour la main d’ oeuvre locale pendant les heures libres.


c) Méthode combinée par contrat et par main d’ oeuvre


directe. Le projet pourrait être entrepris en utilisant l’ une ou l’ autre des combinaisons des méthodes par contrat et par main d’ oeuvre directe. Règle générale, ce ne serait pas à recommander. Toutefois, il est fortement recommandé que le "design" et la gérance de la construction soient accordés à un ingénieur-conseil si les travaux de construction doivent être exécutés à la main.


ESTIMATION DES COÛTS DE CONSTRUCTION


Il va sans dire que les estimations des coûts que sont montrées aux tableaux 5.1 et 5.2 sont très préliminaires. Néanmoins, elles sont basées sur les prix actuels au Niger et sur les coûts de récentes soumissions pour des projets localisés dans des régions isolées de l’ Afrique.


Le coût du ciment est évalué à 70 pourcent de sa valeur courante à l’ usine . Le facteur de conversion de la monnaie utilisée est 254 francs CFA = $1.00 Canadien. Ceci tient compte de la dévaluation de 12.5 pourcent le 9 août, 1969.


Le facteur tenant compte des frais imprévus est moins élevé dans l’ estimation de l’ exécution directe que dans l’ estimation de la méthode par contrat. Ceci est dû au contrôle additionnel inhérent au procédé à main d’ oeuvre directe et aussi à l’ absence d’ augmentation des prix. Le coût de l’ équipement provient de la liste. Le coût de l’ équipement provient de la liste donnée plus loin dans ce chapitre et est suject à révision lors de la planification détaillée du projet.


PROGRAMME DE CONSTRUCTION


La construction peut être effectuée dans la région toute l’ année durant, quoique la productivité sera réduite pendant les mois d’ avril, de mai et d’ octobre à cause de la chaleur.


La saison des pluies, de juin à septembre, aidera grandement la construction, et c’ est pendant ces quatre mois que la plus grande progression sera vraisemblablement enregistrée.


L’ opération critique du programme de construction est la réserve d’ eau, c’ est pourquoi, avant le début des travaux de construction de grande envergure, il faudra s’ assurer d’ un approvisionnement en eau.


Un taux moyen de construction de 10 kilomètres par mois n’ est pas déraisonnable et, par conséquent, que la route soit construite par contrat ou par exécution directe, une période de construction de 48 mois devrait être envisagée.


PERSONNEL ET ÉQUIPEMENT REQUIS


Afin d’ évaluer le coût de construction par exécution directe, il fut nécessaire de spécifier le personnel et l’ équipement requis pour le projet, et la liste apparaît aux tableaux 5.3 et 5.4.


En plus du personnel technique, le personnel envoyé sur place pourrait comprendre 6 "volontaires". Ceux-ci devraient être de jeunes Canadiens, possiblement du SUCO (Service universitaire canadien outre-mer) et seraient responsables du bien-être social de la main d’ oeuvre aussi bien que de l’ assistance pour la surveillance technique. Dans leurs temps libres, ils pourraient aussi être intégrés à un programme d’ éducation ou de vulgarisation technique si tel est le désir de l’ Agence.


TABLE 5.1 : ESTIMATION DU COÛT DE CONSTRUCTION PAR CONTRAT



Item


Unité


Quantité


Prix

Unitaire


Etranger

$ CDN


Local

$ CDN


Total

$ CDN



1. Mobilisation






Forfait


450,000


50,000


500,000



2. Campement & entretien






Forfait


300,000


100,000


400,000



3. Déboissement, essouchement, scarification

& compactage


M2


4,000,000


.10


350,000


50,000


400,000



4. 2) Excavation


M3


860,000


1.75


1,250,000


250,000


1,500,000



5. Approvisionnement en eau






Forfait


750,000


100,000


850,000



6. Mélange & compactage des

matériaux de la sous-couche


M2


3,220,000


.30


850,000


116,000


966,000



7. Mélange & compactage de la base


M2


2,900,000


.40


1.000.000


160,000


1,160,000



8. 3) Ciment pour la stabilisation de la base


Tonnes


35,000


60


200,000


1,780,000


1,980,000



9. Revêtement bitumineux imperméable


M2


2,300,000


.40


900,000


20,000


920,000



10. Ponceaux de 60 cm. incl. murs de têtes


M


600


50


25,000


5,000


30,000



11. Nivellement & ensemencement de gazon pour

désert






Forfait


20,000


130,000


150,000



12. Véhicules & laboratoire des sols pour la

surveillance






Forfait


70,000




70,000



13. Entretien avant de quitter les lieux








400,000


60,000


460,000



Total

25% Imprévus








6,585,000

1,646,000


2,801,000

701,000


9,386,000

2,347,000



Contrat total

"Design" & documents de contrat

Surveillance de la construction








8,231,000

400,000

750,000


3,502,000

100,000

250,000


11,733,000

500,000

1,000,000



Grand total








9,381,000

71%


3,852,000

29%


13,233,00

100%


1) Campement pour personnel de surveillance
2) L’ excavation inclut la mise en place des matériaux d’ emprunt, le transport
de l’ eau, mais non l’ approvisionnement en eau, le malaxage ou le compactage
3) Inclut le transport et suppose 30% de réduction sur le prix de base du ciment.


TABE 5.2 : ESTIMATION DU COÛT DE CONSTRUCTION PAR EXÉCUTION DIRECTE


<cellule
Item


Coût Étranger

CIN $


Coût Local

CDN $


Total CDN $



1. Campement


200,000


50,000


250,000



2. Entretien et opération du camp*


100,000


150,000


250,000



3. Coût pour la main d’ oeuvre importée


1,835,000


300,000


2,135,000



4. Coût pour la main d’ oeuvre locale


-


670,000


670,000



5. Ciment. $52.00 par tonne au chantier


-


1,720,000


1,720,000



6. Bitume


400,000


-


400,000



7. Tuyau de ponceau


30,000


-


30,000



8. Equipement incluant les pièces de rechange


1,392,000


-


1,392,000



9. Carburant et lubrifiants


640,000


-


640,000



10. Entraînement au Canada


40,000


10,000


50,000



Imprévus 15%


4,637,000

699,000


2,900,000

431,000


7,537,000

1,130,000



Totaux


5,336,000


3,331,000


8,667,000



Total (%)


62%


38%


100%


* La nourriture du personnel nigérien est incluse dans l’ item 4


TABLE 5.3 : EXIGENCES DU PERSONNEL - PERSONNEL IMPORTÉ



Position


No. Requis


Hommes/ Mois



1. Principal


1


4  ?



2. Gérant de projet


1


48  ?



3. Ingénieur de projet


1


48  ?



4. Chef de chantier


1


48  ?



5. Ingénieur des sols


1


24



6. Chef d’ équipement


1


48



7. Chef mécanicien


1


48



8. Technicien d’ arpentage


1


36



9. Technicien des sols


1


48



10. Spécialiste en forage de puits


1


42



11. Volontaires


6


216



Total :




610


Prix moyen, incluant volontaires, $3,500 par mois - y compris voyage et toutes les allocations. faux


Prix total du personnel importé = $2,135,000. 900,000


TABLE 5.4 : EXIGENCES DU PERSONNEL NIGÉRIEN



Position


No. Requis


Hommes/Mois


Tarif par mois

y compris la nourriture

francs CFA


Total 1000

francs CFA



1. Apprenti surveillant


6


288


43,000


12,384



2. Apprenti technicien d’ arpentage


6


288


22,000


6,336



3. Apprenti technicien des sols


6


288


22,000


6,336



4. Apprenti technicien d’ équipement


4


168


22,000


3,696



5. Commis


5


200


30,000


6,000



6. Opérateur d’ équipement


11


462


25,000


11,550



7. Mécanicien


5


240


27,000


6,480



8. Assistant mécanicien


10


480


9,000


4,320



9. Chauffeur


25


1,100


15,000


16,800



10. Cuisinier


8


360


9,000


3,240



11. Contremaître


11


490


14,000


6,860



12. Travailleur - route


240


10,440


7,000


73,080



13. Travailleur - arpentage


9


360


8,000


2,880



14. Travailleur - sols


8


330


8,000


2,640



15. Travailleur - campement


10


450


7,000


3,150



16. Travailleur - forage des puits


10


450


7,000


3,150



Total


374


16.390




168,600


Prix total du personnel nigérien, $670,000

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique