Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-20-073-130

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















d’ailleurs provenir des meilleurs éléments formés lors de la construction de la route de l’ unité.


Il va de soi que ces propositions supposent implicitement que le maintien de la présence et de l’ activité de notre Société soit jugé utile à l’ intérêt du pays par les hautes instances du Gouvernement de la République du Niger.


Si tel était le cas, nous serions également disposés, en fonction du déroulement de la conjoncture, à une association sur le plan financier avec la Société des Grands Travaux du Niger, association dont les modalités devraient évidement être discutées avec la Compagnie et satisfaire aux dispositions légales en la matière, sujet sur lequel nous apprécierons grandement les conseils du Gouvernement. Nous pensons qu’ une telle conception des choses pourrait sans aucun doute fournir une base économique solide et désirable de cette activité au Niger.


L’ expérience étendue de notre Société en Amérique du Nord, Centrale et du Sud, en Europe, au Moyen Orient et surtout, évidement, en Afrique, nous paraît garante de notre capacité à former la structure de base nécessaire à l’ organisation d’ une telle entreprise.


Si nous avons l’ approbation du Gouvernement du Niger, nous profiterons de notre séjour, à l’ occasion de la construction de la route de l’ unité, pour établir cette base, en élaborer les structures et en définir la direction. Dans ce but, notre Société offrira son maximum de participation et ses services complets dans ce domaine.


Le fonctionnement et l’ obtention de bons résultats économiques et financiers d’ une telle Compagnie dépendent évidement au premier chef d’ une organisation parfaitement adaptée aux coutumes, nécessités et impératifs locaux.


Nous nous permettons d’ exposer ci-après brièvement notre point de vue à ce sujet.


L’ expérience nous a montré que la vie économique est devenue si complexe qu’ un seul homme ne peut plus faire le succès d’ une entreprise. Cet objectif est par contre à la dimension d’ une équipe. Dans le cas qui nous concerne, nous recommandons vivement l’ organisation suivante.


La Direction de la Compagnie sera donc assurée par un Directeur Général, assisté de trois Directeurs-adjoints qui encadreront chacun un secteur technique bien spécifié : le directeur de l’ exploitation, le directeur administratif et le directeur du matériel. Ces quatre personnes devront justifier d’ une expérience professionnelle judicieuse assortie, s’ il y a lieu, de quelques stages dans des entreprises similaires à l’ étranger.


Le Directeur de l’ Exploitation


Il aura pour mission de sélectionner la nature des travaux qui seront exécutés par la Compagnie, de veiller à leur exécution au moindre prix et dans les meilleurs délais ; enfin, de recruter le personnel d’ encadrement et les spécialistes qui permettront à la Compagnie de faire face aux difficultés techniques inhérentes à la profession, tel que, calcul de la résistance des matériaux, analyse des sols, essais en laboratoire...


Pour l’ aider dans ces différentes tâches, il disposera de plusieurs services bien structurés, tels que ; bureau d’ étude, bureau de dessin, laboratoire. Il comptera au niveau de l’ exécution le personnel qualifié suffisant dont le nombre sera fonction de l’ importance des travaux. Dans tous les cas, nous verrions au moins un ingénieur encadré de quelques conducteurs de travaux qui eux-mêmes superviseront chacun deux ou trois contremaîtres.


Le Directeur Administratif


Cette fonction a comme but premier de veiller à la co-ordination et au bon fonctionnement des différents services administratifs afin d’ assurer la gestion parfaite de l’ entreprise. En général, sous cette fonction se groupent les services suivants :
la comptabilité générale, le personnel, les achats et approvisionnements, le secteur juridique, les assurances, l’ étude du prix de revient, le contrôle budgétaire, le secrétariat et les archives.


De façon générale, et pour en assurer efficacité maximum, ce secteur doit réunir les cadres administratifs suivants :
le chef comptable, le directeur du personnel, le directeur des services financiers, surintendant de la comptabilité, surveillant de l’ analyse des coûts et du contrôle budgétaire, chef du service juridique, etc...


Cette énumération ne tient pas compte du personnel d’ exécution dont chacun des services ci-haut mentionnés doit être doté.


Selon le nombre d’ années de la Compagnie et l’ importance de son chiffre d’ affaires, il peut s’ agir de plusieurs dizaines de personnes.


Le Directeur du Matériel


Il s’ agit d’ une fonction dont l’ importance a été bien souvent sous-estimée. A une époque où les entreprises de travaux publics ont fréquemment pour mission de remodeler la Nature, il est impératif qu’ elles disposent de matériel bien adapté à la nature des travaux entrepris, en bonne condition de fonctionnement, afin de répondre au rythme intensif de travail, et surtout bien entretenu, de façon à en prolonger la vie active sur une période de 8 à 12 ans.


Notre expérience professionnelle nous a fait observer de multiples fois dans le passé des pannes de matériel entraînant l’ arrêt des chantiers et privant de leur travail pendant plusieurs jours ou semaines des centaines d’ ouvriers.


Le Directeur du Matériel sera donc responsable du choix de l’ équipement et de la politique d’ investissement de la Compagnie en matière de matériel. Il devra mettre sur pied un atelier de réparation suffisamment étoffé pour répondre aux besoins de la compagnie, prévoir une ou deux équipes itinérantes de mécaniciens qui effectueront les réparations urgents et l’ entretien préventif.


Enfin, il devra se doter d’ un service des coûts et prix de revient afin d’ être à même de fournir à l’ exploitation un prix de revient horaire, à la tonne, ou au kilomètre... qui sera ensuite utilisé par le Directeur de l’ Exploitation dans l’ étude des soumissions.


Le Directeur Général


Ce sera "l’ homme clé" de l’ organisation tant sa fonction est importante. C’ est à lui qui incombera la lourde responsabilité de définir l’ orientation de l’ entreprise, tout en étant l’ agent de liaison et le co-ordinateur entre les trois directions techniques que nous avons définies. Alors que ses trois adjoints devront faire preuve de connaissance techniques très approfondies, le directeur-général devra lui, par contre, être un généraliste tourné autant vers l’ extérieur de la Compagnie que vers l’ intérieur et dont l’ esprit toujours en éveil sera perpétuellement à la recherche de nouveaux débouchés, de nouveaux procédés ou de nouveaux talents.


Les qualités requises pour la fonction de Directeur-Général sont également différentes de celles de ses adjoints. Il sera un homme de contact ayant une culture développée et dont la formation de base peut être polyvalente, bien qu’ une formation technique soit un atout complémentaire.


Au terme de cette première définition des tâches, nous avons pensé utile de joindre un organigramme détaillé de l’ organisation finale que nous projetons pour le S.N.G.T.N.


Il va de soi que cette organisation ne peut se mettre en place que progressivement au cours des années ; il ne s’ agissait, dans cette brève étude, que de définir l’ objectif final.


Une description plus détaillée des tâches, avec détermination des effectifs, pourrait faire l’ objet d’ un rapport plus approfondi que nous tenons à la disposition des autorités gouvernementales. Notons, toutefois, que cette compagnie serait susceptible d’ employer plusieurs centaines de personnes, voire quelques milliers, lorsqu’elle aurait étendu son activité en divers points du territoire. Nous avons basé cette étude sur une judicieuse répartition des tâches entre travaux manuels et travaux mécanisés, en tenant compte d’ une part de l’ abondance de la main-d’oeuvre et d’ autre part du coût élevé du matériels.


L’ organisation sera essentiellement souple et susceptible de s’ adapter aisément aux fluctuations du marché.


Dans un premier temps, il s’ agira de former les conducteurs d’ engins, le personnel qualifié et le personnel d’ encadrement au cours des quatre années de la construction de la route de l’ unité.


Cette période de quatre ans sera également mise à profit pour définir exactement la vocation de la S.N.G.T.N. en liaison avec les autorités gouvernementales et de prévoir son adaptation finale aux conditions économiques. du Niger.


Cette étape étant franchie, il sera alors possible d’ entreprendre la phase suivante consistant à mettre progressivement sur pied une entreprise à même de répondre aux besoins du Niger. Nous serions disposés à lui fournir toute l’ assistance technique et technologique dont elle aurait besoin au cours des premières années de son existence.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique