Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

N-26-007-030

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















Un accord mondial sur le sucre pourrait inclure ou être complété par des accords simultanés qui comprendraient une aide au développement et à la modernisation de la production et du raffinage du sucre de canne dans les pays en voie de développement producteurs. De tels accords pourraient aussi inclure la création d’ un fonds de soutien qui permettrait aux pays en voie de développement non producteurs de sucre d’ obtenir un prix pour leurs importations de sucre qui soit compatible avec leurs possibilités financières.


- reconsidérer l’ attribution et le montant des quotas de production selon les possibilités des pays producteurs et les efforts qu’ ils déploient pour assurer l’ indépendance et l’ émancipation de leur population.


- reconsidérer aussi les conditions d’ attribution des quotas de production dans les pays européens afin d’ en faciliter l’ accès aux jeunes agriculteurs et aux coopératives de production.


- au delà d’ un accord mondial nécessaire, mais insuffisant pour améliorer les conditions de vie de ces pays et les libérer des injustices dont ils ont été victimes jusqu ’ à ce jour ; soutenir les pays en voie de développement et les mouvements dans ces pays qui veulent assurer la récupération nationale des richesses que constituent les plantations de sucre de canne et favoriser une organisation coopérative de la production.


- enfin, soutenir en Europe les organisations agricoles qui veulent instaurer plus de justice pour tous les agriculteurs européens et les libérer, eux aussi, de la domination des groupes économiques et financiers.

Comment intervenir  ?


Le parti socialiste pourrait prendre position ( déclaration ou communiqué ) à l’ occasion de prochaines réunions qui, à Bruxelles, reprendront la discussion de cette question sucrière.


Cette position pourrait être reprise et commentée occasionnellement par des dirigeants du parti comme dans ses différents journaux et publications.


Cette question pourrait être aussi discutée dans le cadre de l’ internationale socialiste afin de développer une action dans le cadre européen et influer directement ou indirectement sur le cours des négociations.


Une rencontre pourrait être prévue entre les commissions tiers-monde, europe, agriculture, section CEE de Bruxelles, du parti et tous les spécialistes que nous pourrions connaître afin de compléter et refondre cette note suggérer au secrétariat et au parti les positions et les campagnes qu’ ils

pourrait prendre et entreprendre à ce sujet.


Alors que les autres organisations politiques n’ accordent qu’ un intérêt marginal et de commande aux questions du tiers-monde, sous prétexte qu’ elles n’ intéressent pas l’ opinion les socialistes confirmeraient leur propre image en s’ intéressant activement à la question sucrière et en en faisant un combat exemplaire et significatif.

LES PRINCIPAUX GROUPES SUCRIERS EUROPEENS


Nombre d’ usines


y compris la raffinerie Production controlée


TATE AND LYLE (Grande-Bretagne)


3 raffineries


1 600 000 t ;



Groupe BEGHIN/SAY et filiales ( France)


15 sucreries + 4 raffineries


autour de 900 000 t . par groupe


BRITISH SUGAR CORPORATION ( G.B.)


18 SUCRERIES



Sud ZUCKER (Allemagne)


8 sucreries



ERIDANIA (Italie)


24 sucreries



TIRLEMONT et filiales (Belgique)


13 sucreries


entre 4 et 600 000 t. par groupe


SUIKER UNIE (Pays-bas)


6 sucreries



GENERALE SUCRERIE (France)


8 sucreries + 1 raffinerie



MAMBRE CARTON (Grande-bretagne)


3 raffineries



C.S.M. (Pays-Bas)


6 sucreries



D.D.S. (Danemark)


5 sucreries



PFEIFER-LANGEN (Allemagne)


5 sucreries dont 1 sucrerie-raffinerie


entre 2 et 400 000 t. par groupe


FRANKEN (Allemagne)


4 sucreries


SURFACES DE BETTERAVES ( en milliers d’ hectares )


CAMPAGNES


FRANCE


C.E.E. à ... SIX


C.E.E. à... NEUF



Moyenne 1961-62

à 1965-66


342


1.018


1.270



1968-69


359


1.151


1.408



1969-70


366


1.152


1.403



1970-71


370


1.150


1.405



1971-72


391


1.165


1.426



1972-73


415


1.207


1.473


Source C.E.F.S.


Superficies betteravières


Par rapport à la période de référence des cinq campagnes 1961-62 à 1965-66, on enregistre en 1972-73 une augmentation moyenne des surfaces atteignant 18% dans la CEE à Six et 16% dans la CEE à Neuf. Le phénomène est assez général mais d’ ampleur très variable selon les pays :



Belgique


+ 64 %


Irlande


+ 8 %



Pays-Bas


+ 40 %


Italie


+ 4,5 %



France


+ 21 %


Grande Bretagne


+ 4 %



Allemagne


+ 13 %


Danemark


+ 0,5 %

STATISTIQUES AGRICOLES DU MINISTERE DE L’ AGRICULTURE FRANCAISE


BETTERAVE SUCRIERE


Campagne 1968 ( recueil 1970 )
Campagne 69/70 ( données du recensement général agricole 70/71 )



EXPLOITANTS


SURFACES


TOTAL SURFACES EXPLOITEES




1968


1970


1968


1970



4 700


1 645


1/2 ha


1 400 ha


530



7 500


3 906


1 à 2 ha


5 000


2 646



14 300


10 065


2 à 5 ha


18 600


13 298



20 400


18 005


5 à 20 ha


66 600


55 441



14 100


17 190


20 à 50 ha


122 400


156 324



2 200


3 381


50 à 100 ha


67 600


99 561



500


824


100 et +


28 800


54 263



130


6 600


17 674



63 700


55 146


311 900 ha


399 737 ha


En 1968 19,15 % des exploitants ,( 12 000 ) exploitent ( 6 400 ha ) 2,05% des surfaces de moins d’ 1 ha.


En 1970 10,06 des exploitants , ( 5 551 ) exploitent ( 3 176 ha ) 0,79 % des surfaces de moins d’ 1 ha.


En 1968 4,23 % des exploitants , ( 2 700 ) exploitent ( 103 000 ha ) 33,02 % des surfaces de plus de 20 ha.


En 1970 7,86 % des exploitants , ( 4 335 ) exploitent ( 171 498 ha ) 42 % des surfaces de plus de 20 ha.

QUANTITES IMPORTEES ACTUELLEMENT DANS LE CADRE DU ’’ COMMONWEALTH SUGAR AGREEMENT ’’ EN PROVENANCE DES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT.


( valeur ’’ blanc ’’ )



ANTILLES ET GUYANE


696.000 t



ILE MAURICE


375.000 t



ILES FIDJI


138.000 t



AFRIQUE ORIENTALE


7.000 t



HONDURAS BRITANNIQUE


20.000 t



INDE


25.000 t



SWAZILAND


84.000 t



1.345.000 t



Rhodésie du Sud


23.000 t ( 1 )


( 1 ) Importations suspendues


Source R/955 f/73 ( CSA 138 ) ( NEG-EAMA/PICW ) ( COMER 166 ) ( annexe ) Lm

BALANCE SUCRIERE DES PAYS MEMBRES DE LA CEE
( en milliers de tonnes de sucre blanc )


REFERENCES 1961-62 à 1965-66


1971-72




PRODUCTION


CONSOMMATION


BALANCE


PRODUCTION


CONSOMMATION


BALANCE



ALLEMAGNE


1 598


1 741


- 143


2 155


2 087


+ 68



BELGIQUE


382


308


+ 74


772


346


+ 426 ( dont 144 hors quota maximum )



FRANCE


2 342


1 533


+ 809


3 229


1 781


+ 1,448 ( dont 342 hors quota maximum )



ITALIE


955


1 235


- 280


1 156


1 520


- 364



PAYS BAS


498


509


- 11


770


590


+ 180 ( dont 138 hors quota maximum )



C.E.E. à SIX


5 775


5 326


+ 449


8 082


6 324


+ 1 758 ( dont hors quota maximum )



Gde-BRETAGNE


805


2 656


- 1 851


1 085


2 628


- 1 543



DANEMARK


267


242


+ 25


299


239


+ 60



IRLANDE


123


134


- 11


173


147


+ 26



C.E.E. à NEUF


6 970


8 358


- 1 388


9 639


9 338


+ 301


Source : Fonds d’ intervention et de régularisation du marché du sucre ( F.I.R.S. ) et Ministère de l’ Agriculture

PAYS EXPORTATEURS DE SUCRE BRUT RAFFINE
( année 1970 )


PAYS INDUSTRIALISES


PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT




( 100 tonnes métriques )




AUSTRALIE


13 092


CUBA


69 063



U.R.S.S.


11 733


PHILIPPINES


12 372



FRANCE


10 339


BRESIL


11 262



GUADELOUPE


1 574


REP. DOMINICAINE


7 694



ILE de la REUNION


2 707


MEXIQUE


5 780



MARTINIQUE


208


MAURICE


5 750



AFRIQUE DU SUD


7 908


PEROU


4 346



TCHECOSLOVAQUIE


3 217


TAIWAN


4 260



POLOGNE


3 213


FIDJI


3 337



BELGIQUE LUXEMBOURG


2 702


JAMAIQUE


3 054



ROYAUME UNI


2 059


INDE


2 395



ALLEMAGNE R.D.


1 701


RYUKYU


2 077



ALLEMAGNE R.F.


1 360


TRINITE


1 799



PAYS BAS


1 075


MOZAMBIQUE


1 786



ROUMANIE


880


GUADELOUPE


1 574



FINLANDE


574


PAKISTAN


1 342



DANEMARK


442


GUATEMALA


958



SUEDE


286


EGYPTE


897



HONGRIE


227


NICARAGUA


692



IRLANDE


185


COSTA RICA


669



CANADA


148


YOUGOSLAVIE


614



SUISSE


86


EQUATEUR


601



GRECE


77


HONDURAS B.


596



JAPON


561


THAILANDE


588



ETATS UNIS


14


EL SALVADOR


550



NORVEGE


3


MADAGASCAR


520



PORTUGAL


1


TURQUIE


432



MALTE


1


VENEZUELA


385



PANAMA


323



SINGAPOUR


296



HONG KONG


277



OUGANDA


223



HAITI


196



ANGOLA


114



MALAISIE


122



HONDURAS


98



BAHAMAS


86



KOWEIT


75



BOLIVIE


71



REP. COREE


56



R.P.D. COREE


22



YEMEN REP.


17



PARAGUAY


1



TANZANIE


1



CAMEROUN


1



KENYA


1



GUYANE


3 221


Sources : FAO ; Statistiques du commerce mondial

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique