Le revenu national , et en particulier , le (...)" />
Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-001-002-001

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















LE REVENU NATIONAL DES PAYS SOUS- DÉVELOPPES


( L. Loukine , dans le N° 11
nov. 64 , de "Mirovaya
Ekonomika i Mejdounarodniyé
Otnochénia">


Le revenu national , et en particulier , le revenu par tête d’habitant , constituent les indices de synthèse les plus généraux du développement économique . Il est particulièrement intéressant de faire l’analyse des statistiques du revenu national , en vue d’étudier la place et la situation des pays sous-développés dans le système économique capitaliste .


Dans le courant du siècle écoulé , le revenu national par tête d’habitant dans les pays capitalistes avancés a augmenté de plus de 7 fois , s’élevant en moyenne à 1037 dollars , alors que dans les pays qui étaient récemment encore sous le joug colonial , il est resté au même niveaux et n’a commencé à progresser lentement que durant les dernières années , c’est - a - dire ) partir de l’accès ) l’indépendance .


Durant les dernières années , le revenu national des pays sous-développés n’a augmenté que de 2,6 fois , la populations progressant à peu près dans la même proportion . Dans les pays impérialistes , le revenu national a augmenté , durant la même période , de près de 20 fois , et la population de 2,8 fois .


L’analyse de l’évolution du revenu par tête d’habitant.

montre que l’écart entre les deux groupes a encore augmenté de 0950 à 1960 . En 1950 , le revenu par tête d’habitant des pays impérialistes était de onze fois supérieur à celui des pays sous-développés , en 1960 il l’était de douze fois . (En chiffres absolus , cet écart est passé de 667 dollars en 1950 à 954 dollars en 1960) . Qui plus est , aucun des groupes de pays sous-développés ne réussit à atteindre un niveau même moyen de revenu par tête d’habitant .


En conséquence , un groupe de pays dont la population constitue plus de 50% de la population totale du monde non-socialiste , a un revenu national qui ne représente que 11% du revenu national global de ce monde , alors que pour les Etats - Unis par exemple , les chiffres correspondants sont de 10% pour la population et 44% pour le revenu national . Près de 4/5 de la populations des pays sous-développés ont un revenu national par tête d’habitant de moins de 100 dollars .


A la conférence de L’ONU pour Commerce et le Développement , le ministre du Commerce et de l’industrie du Kenya , Kiano , a déclaré que "dans les travaux académiques et les traités d’économie , on parle couramment d’un revenu national par tête d’habitant de 30 , 60 et même de 100 dollars . Mais cette statistique ne donne pas une idée véritable des conditions où vivent des millions de gens . Beaucoup ne possèdent , en général , pas de revenu du tout , ils ignorent de quoi ils vont pas un sou de ces revenus dont on parle dans les livres ".


Il faut que cela change


Il est évident qu’une situation pareille ne peut durer éternellement , surtout à présent que les anciennes colonies sont devenues indépendantes . L’Assemblée Générale de l’ONU a décidé que les années 60 seraient une" décade de développement " , au cours de laquelle la tâche principale de chaque pays sous-développé devrait être un accroissement important du rythme de développement économique . On propose que le rythme minimum d’accroissement du revenu national à la fin de la décennie soit de 5% par an


Le revenu national par tête d’habitant des pays sous-développés atteindrait donc 120 dollars , celui des pays impérialistes 1. 400 dollars . La part des sous-développés dans le revenu global du monde non socialiste n’augmentera que de 1% . Dans ces conditions , il faudra 80 ans aux pays sous-développés pour atteindre un niveau de revenu par tête d’habitant comparable à celui de l’Europe Occidentale , et pour la plupart de ces pays , il faudrait même 200 ans.


Le ministre de l’Economie de l’Irak , Al Hafez , déclara de son côte que plus de 94% des recettes de l’Irak en devises étrangères étaient fournis par les revenus du pétrole . Il est tragique de constater que sur le prix de 11 dollars le baril de pétrole raffiné vendu dans les pays industriels , notre part ne s’élève qu’à 74 cents , soit 6,7 % du prix de vente , alors que la part des pays déjà riches qui contrôlent les cartels mondiaux du pétrole , s’élève à 90 % .


Il faut également tenir compte du fait que les 2/3 des pays sous-développes ont une population de moins de 5 millions d’habitants et ne peuvent se développer en se basant uniquement sur le marché interne .


La pari des pays sous-développés dans les exportations mondiales est passée de 1/3 en 1950 à 1/5 en 1962 . La raison de cette diminution est la monoculture spécialisée : plus de la moitié des pays sous-développés reçoivent 70 % de leurs revenus des exportations de trois produits seulement , et près du tiers de ces pays en reçoivent jusqu’à 80% de ces revenus . Une trentaine de pays, dont le volume total du commerce représenté presque la moitié de tout la commerce des pays sous-développés , ont la moitié de leurs exportations constituée par un seul produit .


Bien entendu , la moindre variation des prix sur le marché extérieur se fait immédiatement sentir sur l’économie de ces pays , sur le rythme d’accroissement de leurs revenus , les investissements , la situation de l’emploi , les budgets de la santé publique et de l’instruction .

PAYS DONT PLUS DE LA MOITIE DE LA VALEUR DES EXPORTATIONS PROVIENT D’UNE SEULE MATIERE PREMIERE




Pays


Produit


Par rapport à
l’exportation
totale


Par rapport au
revenu national





Koweit


Pétrole


99


97





Irak


"


92


40





Sénégal


Arachides


92


. .





Niger


"


87


. .





Iran


Pétrole


85


33



10°


Colombie


Café


77


19



12°


Haiti


"


74


25



15°


R.A.U.


Coton


70


18



17°


Panama


Bananes


67


12



19°


Ghana


Cacao


66


40



23°


Brésil


Café


62


12



24°


Tanganyka


Sisal


60


. .



29°


Equateur


Bananes


56


25



30°


Ethiopie


Café


56


. .



31°


Soudan


Coton


55


. .



33°


Côte d’Ivoire


Café


50


. .

CLASSIFICATION DES PAYS CAPITALISTES ET SOUS - DEVELOPPES D’APRES LE REVENU NATIONAL PAR TETE D’HABITANT (1960)





en dollars





Koweit


2340




Qatar


1600




Etats - Unis


1541




Suisse


1044




Nouvelle Zélande


1006


12°


Angleterre


789


13°


R.R.Allemande


789


16°


France


722


17°


Vénézuéla


505


19°


Italie


387


28°


Liban


248


30°


Espagne


235


32°


Israël


223


37°


Bahrein


180


45°


Algérie


154


47°


Côte d’Ivoire
(1er pays d’Afrique Noire)


149


50°


Irak


134


54°


Congo (Brazza)


126


56°


Ghana


125


57°


Arabie Séoudite


120


58°


Sénégal


119



59°


Lybie


119


66°


Syrie


104


76°


R.A.U.


86


77°


Cameroun


86


85°


Nigeria


67


86°


Soudan


67


88°


Inde


57


89°


Niger


54


90°


Congo(Léo)


54


95°


Kenya


52


96°


Dahamey


49


97°


Tchad


49


98°


Tanganyka


48


99°


Mozambique


47


101°


Ouganda


46


102°


Burundi


43


109°


Guinée


39


113°


Somalie


36


115°


Haute-Volta


33


116°


Ceylan


32


117°


Ethiopie


31

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique