Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-059

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















LE SANEL DU MARDI 1er MARS 1977

ACTUALITES INTERM


Le pétrole saoudien vendu à un prix
supérieur à 9% sur les marchés
occidentaux révèle M. Amouzegar ministre
d’Etat iranien


TEHERAN . — Le pétrole saoudien est vendu sur les marchés occidentaux à un prix supérieur de 9% à son niveau de l’année dernière , soit quatre pour cent de plus que la hausse 1er janvier dernier , a révélé M. Djamchid Amouzegar , ministre d’Etat et secrétaire général du parti unique iranien .


Parlant dimanche soir à la télévision iranienne , M. Amouzegar a ajouté que l’Arabie Saoudite vendait son pétrole à 12,06 dollars le baril , soit une hausse de cinq pour cent , mais que ce même pétrole était commercialisé ensuite à un prix de 12,60 dollars .


Ainsi l’intention saoudienne de contribuer à la reprise économiques de l’Occident en faisant cavalier seul au sein de l’OPEP a été un échec total , a encore dit M. Amouzegar , soulignant que ce geste n’était également pas parvenu à modifier la politique des Etats- Unis au Moyen - Orient en faveur des Arabes .


« L’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis (EAU) se sont trompés . Ils ont cru pouvoir obliger les autres producteurs de pétrole du Goife Persique , et surtout l’Iran , de réduire leurs prix par crainte » , a poursuivi le ministre .


M. Amouzegar a ensuite annoncé que l’Iran était prêt à accepter un compromis , à condition qu’il fasse l’unanimité au sein de L’OPEP . Selon lui , si l’Arabie Saoudite et les EAU acceptaient d’appliquer la hausse de 10,4 % décidée à Doha par les onze autres membres de l’Organisation , ces derniers pourraient renoncer à la nouvelle augmentation de cinq pour cent prévue pour le 1 er juillet prochain .


En ce qui concerne la possibilité d’un sommet de l’OPEP , le ministre iranien a déclaré qu’aucune proposition en ce sens n’avait encore été reçue officiellement à Téhéran , ajoutant qu’une telle réunion devait obligatoirement être précédée d’un accord de principe au sein de l’organisation .


En conclusion , M. Amouzegar a démenti les informations selon lesquelles le Vénézuéla et l’Indonésie avaient pratiqué du « Dumping » .


L’IRAN DEVELOPPE LE TROC PÉTROLE-EQUIPEMENT .


L’Iran vient de proposer à des Sociétés européennes un nouvel échange de pétrole contre des équipements destinés à une raffinerie de cuivre d’une valeur de 135 millions de dollars .


Selon le journal « Kayan Intermnational » de dimanche , les Sociétés allemande « Krupp » , et beige « Orgil » , se sont vu offrir le paiement de la moitié de ces équipements , soit 87,5 millions de dollars , contre non précisées .


L’Iran s’efforce depuis un an de développer ce type d’échanges pour compenser la stagnation de ses exportations pétrolières qui sont actuellement inférieures de 20% à la moyenne de 1976 .


Les équipements commandés à « Krupp » et « Orgil » sont destinés à la mine de Star Tchechmeh , qui produira 145,000 tonnes de cuivre raffiné par an .


Selon M. Madjidi , ministre Iranien du Plan et du Budget , l’Iran va s’efforcer de payer en pétrole tous ses achats d’équipement en Europe . Ainsi les deux centrales nucléaires commandées à la France dont le contrat définitif n’a toujours pas été signé , pourraient être payées en pétrole , si la France trouve une compagnie pétrolière acceptant de commercialiser le brut Iranien .


OUVERTURE DE LA
CONFERENCE MINISTERIELLE
DE L’OPEP
A VIENNE


La conférence des ministres Finances de L’OPEP a débuté lundi matin à Vienne dans les locaux de la Hofburg .


Sur les 13 membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole , la Libye et les Emirats arabes unis n’ont pas envoyé de délégation . Les 11 autres pays membres sont représentés par leurs ministres des Finances .


Les ministres doivent discuter pendant deux jours de la possibilité de reconduire le programme d’aide de l’OPEP aux pays du Tiers-Monde . Ce programme géré par le « Fonds spécial » a représenté , l’année dernière , 800 millions de dollars . Ils doivent également débattre de l’éventuelle participation financière de L’OPEP à divers fonds de stabilisation des matières premières qui reste à créer .


Les débats se déroulent à huis-clos , en présence du secrétaire général de L’OPEP , M. Ali Gaidah.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique