Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-075

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















LA VIE ÉCONOMIQUE
LE MONDE
LA STAMPA
THE TIMES
DIE WELT
EUROPA
MALGRÉ LES PRIX DU PÉTROLE
Le marché du charbon reste languissant en Europe


La crise pétrolière de l’hiver 1973-1974 a redonné des chances à la houille européenne . Les investissements par tonne de houille extraite ont augmenté dans tous les pays européens qui en produisent . La Grande-Bretagne , par exemple , qui , en 1972 , n’avait investit que 1,42 unité de compte (UC) L’unité de compte équivaut à 1,20 dollar . par tonne extraite , est arrivée à 2,78 UC en 1975 . En République fédérale allemande , les investissements ont plus que doublé en montant de 0,71 à 1,72 UC . On dispose également du chiffre effectif pour 1976 ; 867 millions de DM ont été investis dans les houillères allemandes contre 673 millions en 1975 . Même les <> producteurs , tels que la France et la Belgique , ont également injecté des fonds dans leur industrie minière . Le taux d’investissement par tonne d’extraction est passé , entre 1972 et 1975 , de 0,53 à 1,35 UC en France , et de 0,81 à 1,07 UC en Belgique .


Mais le marché n’a pas répondu au désir des industriels et des responsables politique de rivaliser avec le pétrole par la production nationale d’énergie . Tandis que l’extraction de charbon est montée , dans l’Europe des Neuf , de 243 à 257 millions de tonnes de 1974 à 1975 , les stocks de charbon sont passés , en même temps , de 11 à 26 millions de tonnes . En 1976 , l’extraction a de nouveau régressé : de 99 à 96 millions de tonnes en R.F.A. , légèrement - de 22,4 à 21,9 millions de tonnes - en France , de 7,5 à 7,2 millions de tonnes en Angleterre . Aux Pays - Bas , l’extraction a été arrêtée en 1975 . Quant a l’Irlande et à l’Italie , dans chacun de ces deux pays , deux cents ouvriers extraient quelque 50 000 tonnes de charbon dans l’année .


Lorsque l’on parle des investissements dans l’industrie européenne du charbon , il ne faut pas oublier les directives dites de Bruxelles - que désormais la Grande-Bretagne va suivre également - selon lesquelles d’importants capitaux qui ont en fait fonction d’investissements n’apparaissent pas ainsi sur les actifs du bilan , mais sont comptabilisés comme « autres dépenses » et déduits des revenus avant impôt . En règle générale , ces fonds (par exemple sommes dépensées pour l’extension des mines , galeries , rails ) , qui ont caractère d’investissements , s’élèvent à 60 % environ des investissements proprement dits .


La mauvaise conjoncture économique n’est pas la seule raison des doléances de l’industrie charbonnière européenne . Les industriels sont également préoccupés par le fait que , malgré la baisse des ventes , les importations de charbon des pays du tiers du -monde dans la Communauté des Neufs sont montées , entre 1974 et 1975 , de 38 à 41 millions de tonnes ; l’Allemagne y intervient pour 13 millions de tonnes contre 16 millions l’année d’avant .


Victime de la sidérurgie


Sur le chapitre de l’exportation , les Neuf n’ont pas pu se prémunir contre les effets des importations accrues en provenance des pays du tiers-monde . Les exportations ont diminué de 20,4 à
17,3 millions de tonnes , ce qui a fait montrer l’excédent d’importations de 36 à 39,7 millions de tonnes ?


Les deux principaux pillers sur lesquels repose l’industrie charbonnière européenne sont la production d’énergie électrique et la sidérurgie . Or c’est surtout le recul de la sidérurgie qui a affecté les charbonnages . En 1974 , la sidérurgie européenne consommait encore 94,6 millions de tonnes de côté ; en 1975 , 76 millions de tonnes seulement , et les ventes ne se sont pas améliorées en 1976 . Quant à l’énergie électrique , le recul de la conjoncture y a été moins fortement ressenti ; les ventes de charbon ne baissèrent que 278 à 292 millions de tonnes , ce qui réduit à 27,9 % la part du charbon comme énergie primaire dans la production de courant . Or , en 1971 , le charbon représentait encore 36,1 % .


En R.F.A. la part du charbon dans la production de courant a été de 24,7 % , c’est-à-dire inférieure à la moyenne pour la Communauté . En France , à 16,4 % elle est encore bien plus bas . Seule la Grande-Bretagne , dont la politique en matière d’énergie est orientée sur une utilisation accrue de charbon , a vu la part de celui-ci montrer de 57,1% à 62,4% . Comme l’Italie n’est pas charbonnier , il n’y a pas à s’étonner que le charbon n’y représente que 1,2% de l’énergie dans la production de courant . Pourtant , en 1971, cette part était encore de 3% . En R.F.A , il a été décidé , sur le plan de la politique d’énergie , de stabiliser l’utilisation de la houille dans la production de courant . Un accord conclu il y a quelques jours assure pour les dix prochaines années l’utilisation de 33 millions de tonnes de houille dans la production d’énergie électrique .


Dans l’ensemble , les mines de charbon européennes emploient au fond 327 600 mineurs , dont 168 900 en Grande-Bretagne et 104 200 en Allemagne fédérale . Le rendement est très variable . Un mineur allemand extrait pendant son poste 4 152 kg. un mineur britannique 3 400 kg . un mineur français 2 785 kg. un mineur belge 3 524 kg.


République de l’équateur
Ministère des travaux publics
et communications
Project Équateur-Birf

CONSTRUCTION DE L’AUTOROUTE
DURAN-BOLICHE


Le Gouvernement de l’Equateur , par moyen d’un emprunt du BIRF, construira une autoroute de quatre voies , Duran-Boliche , d’à peu près 25 km dans la province du Guayas .


Pour cette raison , toutes les firmes intéressées sont invitées à obtenir les « bases de pré-qualification » au Secrétariat du Comité de Concours du Ministère de travaux Publics -Av.6 de Diciembre , NR. 1184 et Wilson , Quito , Equateur .


Les documents doivent être présentés jusqu’au 31 mai 1977 .


Director Planificacion y Coordinaction


HANS BAUMANN

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique