Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-139

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















4/5/77 du Israël

COMMISSION EUROPEENNE
RECONNAIT QUE 200 TONNES
D’ URANIUM DE LA COMMUNAUTE
ONT "DISPARU" EN 1968.


"Il est exact qu’ un navire charge de 200 tonnes d’ oxyde d’ uranium naturel a disparu en juin 1968 entre Anvers et Gênes", a déclaré lundi 2 mai le porte-parole de la Commission européenne, confirmant ainsi des déclarations faites la semaine dernière par un expert américain. M. Paul Loewenthal ("le Monde" du 2 mai). L’ enquête menée par les services d’ Euratom, en liaison avec les membres de la Communauté, n’ a pas permis de retrouver l’ uranium. Le porte-parole s’ est refusé à donner la moindre indication sur les conclusions de l’ enquête. Les Etats-Unis ont été tenus informés.


Les services secrets américains et européens ont finalement retrouvé le navire un peu plus tard, sous un autre nom, naviguant sous un autre pavillon, avec un équipage différent. L’ uranium serait parvenu en Israël.


Une telle affaire, qualifiée de "très grave" par le porte-parole de la Commission, peut-être se reproduire ? Celui-ci a souligné que depuis lors "les contrôles ont été considérablement renforcés". Il a ajouté qu’ à la suite de cette affaire deux hauts fonctionnaires d’ Euratom avaient quitté le service de la Commission "de leur propre initiative", en 1971 et en 1972 : M. Canallario d’ Alena, qui était directeur de l’ agence d’ approvisionnement, et M. Hacchia, qui était directeur du contrôle de sécurité.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique