U-003-222

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.



















9.10.77

LA C.F.D.T. S’OPPOSE
AUX CONTRATS COMMERCIAUX
DE RETRAITEMENT A LA HAGUE


Les responsables de la fédération C.F.D.T. de la métallurgie, et du syndicat C.F.D.T. du personnel de l’énergie atomique ont réclamé, jeudi 6 octobre au cours d’une conférence de presse, l’arrêt de toute signature de contrats prévoyant le retraitement à l’usine de La Hague de combustibles nucléaires irradiés venant de pays étrangers.


Ils estiment que les activités de retraitement doivent être considérées comme un "service public", et donc que les installations de La Hague, qui ont été transférées à la COGEMA, filiale du Commissariat à l’énergie atomique, doivent revenir sous la tutelle directe de celui-ci : selon eux, l’usine de La Hague doit servir à couvrir les besoins français de retraitement, mais ne doit pas se tourner vers des activités commerciales qui, estiment-ils, accroîtraient les risques pour les travailleurs.


D’après la C.F.D.T., la capacité de l’usine est surestimée. Le respect réel des règles de sécurité ne peut être assuré que si l’on fait immédiatement des travaux importants (nécessitant un arrêt de six mois de l’installation), et une marche ultérieure à capacité réduite. Le retraitement des combustibles de la filière graphite-gaz suffira pour occuper l’usine pendant trois ou quatre ans. Pendant ce temps, des essais sur les combustibles des filières américaines à eau légère permettront de définir les conditions industrielles dans lesquelles peut être traité ce type de combustible.


Il est donc prématuré, estime-t-elle, de se lancer dans la mise en place de nouvelles installations. A se précipiter trop on risque de disposer, à terme, d’une usine inutilisable qu’il faudra fermer comme ont déjà été fermées les usines américaines et anglaises.


L’énergie nucléaire


FESSENHEIM-2
COUPLÉ AU RÉSEAU...


Le turboalternateur du deuxième réacteur de la centrale nucléaire de Fessenheim a été couplé au réseau d’E.D.F. vendredi 7 octobre à 12h.41, a annoncé la direction de la centrale. Le premier réacteur, indique-t-elle d’autre part, devrait atteindre sa puissance nominale de 900 mégawatts dès la deuxième semaine d’octobre.


... el Phénix
de nouveau arrêté


Quant au surrégénérateur Phénix de Marcoule (250 MW), il a de nouveau été arrêté le 31 août dernier - vient-on d’apprendre - à la suite d’une fuite survenue sur un des quatre échangeurs de chaleur non encore modifiés. Des fuites du même ordre avaient eu lieu en juillet et en octobre 1976, à la suite desquelles les techniciens du Commissariat à l’énergie atomique (C.E.A.) ont entrepris de faire modifier les uns après les autres tous les échangeurs. Après modification de l’échangeur défectueux, Phénix pourrait être remis en route avant la fin de l’année. Il ne pourra toutefois pas atteindre sa pleine puissance avant le printemps de 1978, quand tous les échangeurs auront été modifiés.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique