Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-244

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















Page 22 - LE MONDE - 12 novembre 1977

A L’ ETRANGER


Le groupe allemand K.W.U. va livrer
deux nouvelles centrales nucléaires à l’ Iran


UN CONTRAT DE 9 MILLIARDS DE DOLLARS


L’ Iran et la firme allemande K.W.U. (filiale du groupe Siemens) ont signé, le jeudi 10 novembre, à Techeran, une "déclaration d’ intention" portant sur la construction de deux centrales nucléaires dotées chacune de deux réacteurs de 1 200 mégawatts de puissance.


Les modalités financières de ce contrat - le plus important jamais passe par une firme privée dans ce secteur (son montant est estime à 9 milliards de dollars) - seront négociées ultérieurement. Rappelons que l’ accord-cadre passe entre l’ Allemagne fédérale et le Brésil en juin 1975, et qui prévoit la livraison de huit centrales nucléaires et d’ installations permettant de maîtriser le cycle de combustible, de l’ enrichissement au retraitement, portait sur un montant évalué entre 10 et 15 milliards de dollars.


La construction de ces deux centrales nucléaires dont les réacteurs seront refroidis par air et non par eau, et qui seront situées près d’ Ispahan et près de Saveh (à 120 kilomètres au sud-ouest de Téhéran) va commencer immédiatement. Elle devrait être achevée entre 1983 et 1987.


Les modalités financières de ce contrat sont en cours de négociation. Plusieurs formules sont à l’ étude et l’ on n’ en exclut pas qu’ une partie des fournitures soient payées en pétrole, ce que souhaite vivement Téhéran.


La signature de cette lettre d’ intention permet à l’ Iran de franchir une nouvelle et importante étape dans la réalisation de son programme nucléaire. Celui-ci est ambitieux. Téhéran entend, en effet, disposer, en 1994 de 23 000 mégawatts d’ origine nucléaire soit plus de 50% de la capacité électrique installée. Déjà quatre centrales sont en cours de construction : deux par K.W.U. d’ une puissance totale de 2 400 mégawatts et deux par Framatome, filiale du groupe Creusot-Loire, d’ une puissance de 900 mégawatts chacune.


Pour boucler son programme, l’ Iran devrait donc commander, dans les années à venir une douzaines de tranches supplémentaires. Le groupe Creusot-Loire négocie actuellement la livraison de quatre réacteurs de 1 200 MW de puissance unitaire. Le groupe américain Westing-house, de son côté, avait entamé en 1974 des discussions portant sur la fourniture de huit réacteurs et de deux usines d’ enrichissement de l’ uranium. Ces négociations sont actuellement au point mort en raison des nouvelles dispositions concernant l’ exportation de la technologie nucléaire adoptées par les Etats-Unis. On prête au Chah d’ Iran, qui se rend la semaine prochaine à Washington, l’ intention d’ aborder ce problème avec le président Carter.



12/11/77

LES PAYS ARABES VONT
DEMANDER A LA C.E.E. DE
LIMITER L’ EXPANSION DE
CERTAINES INDUSTRIE


(De notre correspondant.)


Tunis. - Les pays arabes vont demander à l’ Europe de limiter l’ expansion des secteurs d’ industrie auxquels les accordent actuellement la priorité tels le raffinage du pétrole, la pétrochimie, les engrais et la sidérurgie. Ainsi en ont décidé les ministres arabes de l’ industrie, qui ont clôturé le jeudi 10 novembre à Tunis les travaux de leur deuxième conférence.


Le texte adopté par les ministres explique que cette demande, a inclure dans le dialogue euro-arabe, tend à permettre à la production arabe de couvrir une partie des besoins du Marché commun, à ouvrir les marchés européens aux exportations industrielles arabes et à "formuler des conditions acceptables" de nature à faciliter les transferts de technologies.


D’ autres part, les ministres arabes ont voté une déclaration dans laquelle ils s’ élèvent contre les mesures protectionnistes prises par les pays de la C.E.E. à l’ égard des exportations de textiles de plusieurs pays arabes, et notamment de ceux du Maghreb, et demandent leur suppression "dans l’ intérêt des deux parties".

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique