Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-003-282

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.

















1/7/77

EQUIPEMENT
L’ OPPOSITION AU PROGRAMME NUCLEAIRE


Ne laissez pas se poursuivre une action
antinationale


demande M. Michel Debré au gouvernement


Mercredi 29 juin, à l’ Assemblée nationale, à l’ occasion de la séance consacre aux questions au gouvernement, M. Debré (R.P.R., la Réunion) a évoqué les manifestations prévues sur tous les sites destinés à accueillir des centrales nucléaires "Il s’ agit, a-t-il observé, de répéter l’ opération dite du Larzac, de fâcheuse mémoire." L’ ancien premier ministre a estimé que l’ "opinion publique n’ avait pas assez conscience du caractère prioritaire de l’ effort à poursuivre pour assurer notre indépendance énergétique". Aussi a-t-il souhaité que le gouvernement "prenne cette affaire au séérieux" et expliqué que "nous avons besoin de nombreuses centrales nucléaires et qu’ elles sont un impératif national, au même titre que les usines marémotrices, les barrages hydro-électriques et la recherche de pétrole en mer. Face à la menace de manifestations à arrière-pensées politiques, a-t-il ajouté, le gouvernement doit à la majorité et à l’ opposition, à laquelle il rendra service, de faire admettre par toute la nation le caractère prioritaire de l’ effort nucléaire. En adoptant cette attitude, a-t-il conclu, il n’ aura que plus de force pour veiller à ce que les enquêtes soient approfondies et tiennent compte au mieux des sites. Ne laissez pas se poursuivre une action antinationale contre les efforts de la France pour asseoir son indépendance énergétique", a demandé M. Debré.


M. Raymond Barre, premier ministre, lui a répondu : "La politique nucléaire de la France constitue un élément essentiel de sa politique énergétique et de sa politique d’ indépendance. Elle sera menée sans défaillance. Un comité interministériel a précisé, lundi, dépit des lourdes charges financières qui en résulteront et des difficultés du choix des sites, les étapes de la réalisation du programme défini pour l’ équipement de la France en centrales nucléaires. Bien entendu, le gouvernement prendra toutes dispositions pour que le choix des sites tienne compte des impératifs de protection de la population. A ce sujet on dit beaucoup de choses sans tenir compte des progrès accomplis en matière de protection. Un effort d’ information sera fait à cet égard. Ce n’ est pas là une question qui relève de la politique partisane, car elle met en jeu l’ intérêt national."


Manifestations et prises de position


GRENOBLE ; F.O. avec les antinucléaires.


Deux défilés groupant un millier de personnes ont parcouru, mercredi 29 juin, les rues de Grenoble. D’ un côté, les militants C.F.D.T., ceux du parti socialiste, des radicaux de gauche et de la FEN, demandaient un moratoire dans la construction du surrégénérateur. De l’ autre, les écologistes, les mouvements d’ extrême gauche et, pour la première fois, des syndicalistes F.O. appelaient la population à manifester massivement le 30 juillet à Malville. L’ union départementale F.O. avait en effet déclaré : "Nous ne pouvons rester en marge de ce problème. (...)"


BRAUD-ET-SAINT-LOUIS ;
dossier subtilisé.


Le dossier de l’ enquête publique relatif à la construction de la centrale nucléaire de Braud-et-Saint-Louis (Gironde), et plus particulièrement à ses rejets dans l’ estuaire, a disparu de la mairie. Huit personnes soupçonnées de l’ avoir subtilisé ont été arrêtées.


LE PELLERIN : mairie close.


Malgré l’ appui des C.R.S, et des gendarmes mobiles, le sous-préfet de Nantes n’ a pu déposer à la mairie de Saint-Jean-de-Boiseau le dossier de l’ enquête publique concernant la centrale du Pellerin (Loire-Altantique) Ceints de leur écharpe tricolore, les membres du conseil municipal lui ont interdit l’ accès de la mairie. Le sous-préfet a fait venir un minibus, baptisé mairie annexe, où est ouvert le registre d’ enquête.


SAINT-MAURICE-L’ EXIL :
trois mille non.


Le comité de défense contre la centrale nucléaire de Saint-Maurice-l’ Exil (Isère) a déposé, à la sous-préfecture de Vienne, un dossier de pétitions et de lettre collectives contenant trois mille signatures.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique