U-004-105

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















LE FIGARO - VENDREDI 25 OCTOBRE 1974

PÉTROLE
LES ÉTATS-UNIS ÉTUDIENT UN PLAN " A LA FRANCAISE "


La Maison-Blanche vient d’indiquer que les États-Unis pourraient imposer un plafond sur ses importations si le plan de réduction volontaire de consommation d’énergie proposé par le président Gerald Ford n’atteint pas les objectifs prévus. Il s’agit essentiellement de réduire la consommation de un million de barils par jour ( sur un total de seize millions ).


Si cet objectif n’était pas atteint, M. Ford suivrait l’exemple de la France en imposant un contingentement en dollars des importations de pétrole, ainsi que l’avaient demandé récemment des personnalités américaines, comme le sénateur Henry Jackson.


En dépit de la baisse de la consommation et des importations de produits pétroliers en septembre - 6,6 % et 8,8 % respectivement par rapport à l’an dernier - les milieux pétroliers s’interrogent sur le maintien d’une telle réduction durablement.


L’un des moyens dont disposerait le gouvernement pour limiter les importation serait d’accroître les taxes qui les frappent. Cette idée avait été émise, il y a quelques mois, par le sous-secrétaire au Trésor, M. Jack Bennet. Les taxes sur les importations sont actuellement de 15,5 cents par baril de brut et de 30 à 60 cents sur les produits raffinés.


Il faut signaler que ces textes avaient été abaissées l’année dernière par le président NIxon afin de permettre un approvisionnement normal des ÉTATS-UNIS en hydrocarbures. Le déséquilibre de l’offre par rapport à la demande sur le marché intérieur des États-Unis était alors tel qu’on se trouvait en situation véritable de pénurie. L’abaissement des taxes avait contribué à tendre le marché international et conduit à l’amorce des relèvements des prix du brut par les pays exportateurs.
<:par>


Des mesures parallèles vont-elles être prises pour le charbon ?


La proposition du président Ford de convertir d’ici 1980 toutes les centrales à fuel en centrales à charbon vient d’inciter les producteurs d’acier et d’électricité américains à demander que les exportations de charbon soient limitées.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique