Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-005-034

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















ÉNERGIE


La rupture des négociations entre l’ Algérie et Elf


ALGER : les offres françaises étaient insuffisantes


De notre correspondant


Alger. - Un porte-parole de la Sonatrach nous a confirmé, le jeudi 13 novembre, que le contrat d’ association pour la production avec Elf-Algérie, qui vient à échéance le 31 décembre, n’ avait pas été renouvelé. La date limite pour le renouvellement était fixée au 31 octobre, mai. Il semble que la décision concernant la non-reconduction de l’ accord de 1971 avait été prise il y a plusieurs mois, l’ Algérie ayant refusé de consentir à Elf-Algérie des privilèges qu’ elles n’ avait pas accordés à la C.F.P. ("le Monde" du 10 juillet).


En revanche, des négociations avaient été entamées dès le mois d’ août par Elf-Erap pour l’ achat en 1976 de 2 millions de tonnes de brut dans le cadre d’ un simple accord commercial. Une délégation devait rencontrer une nouvelle fois les représentants de la SONATRACH ce vendredi, mais elle a été informée jeudi qu’ il était inutile qu’ elle se déplace, toute la production de 1976 ayant déjà été placée.


"Les négociations traînaient en longueur et les offres d’ Elf-Erap se situaient toujours 10 à 20 cents en accu de celles des autres clients. Nous avons donc fini par conclure avec d’ autres", nous a précisé la porte-parole.


Il nous également confirmé que c’ est la SONATRACH - et non une autre société étrangère, comme la rumeur l’ avait laissé entendre - qui reprenait les intérêts d’ Elf-Algérie, qui en tant que producteur enlevait 5 à 6 millions de tonnes par an. Le rachat des 49% de parts de la société française se fera conformément aux stipulations de l’ accord de 1971 : il représente l’ équivalent d’ une cargaison de pétrole pendant six ans. Le remboursement se fera en dollars. - P.B.


ELF : les pourparlers
paraissaient
sur le point d’ aboutir


Jeudi après-midi, le groupe Elf-Erap a diffusé le communiqué suivant :


"L’ accord conclu le 15 décembre 1971 entre l’ Erap et la Sonatrach fixant pour une durée de cinq ans les relations contractuelles des deux parties dans le cadre d’ une association, et ouvrant notamment au groupe français des droits de production, arrive à expiration le 31 décembre 1975.


" D’ un commun accord, et conformément aux dispositions prévues à cet effet, les deux parties sont convenues de ne pas renouveler leurs engagements réciproques au-delà de 1975.


"Des négociations avaient été engagées au mois de septembre en vue de passer un contrat commercial portant sur l’ achat par le groupe Elf-Aquitaine de pétrole brut algérien, alors qu’ elles paraissaient sur le point d’ aboutir. La Sonatrach vient de faire savoir qu’ elle n’ avait plus, contrairement à des prévisions encore récentes, de pétrole disponible."


LES MEMBRES DE L’ ASEAN (Association des pays du Sud-Est asiatique) envisagent la création d’ un Comité pétrolier régional. Le projet a été examiné au cours d’ une conférence regroupant en octobre, à Djakaria des représentants de l’ Indonésie, de la Malaisie, des Philippines, de Singapour et de Thaïllande. Une nouvelle réunion devrait avoir lieu à la fin de novembre. Ce comité n’ aura pas pour rôle d’ intervenir dans la politique pétrolière des pays concernés, mais devra, conformément aux buts de l’ ASEAN, établir une coordination dans le domaine de l’ échange des informations en matière de recherche et de technologie pétrolières.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique