Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-006-010

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.















ÉNERGIE


vu 17.1.76

Vers une nouvelle hausse des prix pétroliers ?


Les prix pétroliers vont-ils être de nouveau augmentés ? La question est posée depuis que M. Demargne, président de l’ Union des chambres syndicales de l’industrie du pétrole, a " révélé " jeudi 15 janvier au cours d’une conférence de presse, que M. Fourcade, ministre de l’économie et des finances, avait demandé à s’entretenir avec la profession dans les prochaines semaines pour parler de l’ensemble du problème du prix pétrolier ( " le Monde" du 16 janvier dans ses dernières éditions ).


M. Demargne a indiqué qu’après la hausse de 40 francs par tonne décidée en décembre dernier, il manquait, selon lui, 30 francs pour permettre aux sociétés pétrolières d’équilibrer leurs comptes. Toute-fois on indique Rue de Rivoli que M. Fourcade n’a pas demandé un tel entretien... Il semble donc qu’il y ait au moins un malentendu entre le ministère et la profession pétrolière. Cette dernière se dit cependant assurée d’obtenir cet entretien, courant février. Seule la date resterait à fixer. Il s’agirait de réviser le système des prix pétroliers. Mais pour la profession qui estime avoir perdu 500 millions de F en 1975 ( et 3,7 milliards en 1974 ), cette révision devrait conduire à une hausse des prix.


Pour renforcer son argumentation en faveur d’une hausse des prix, M. Demargne s’est appuyé sur le communiqué conjoint du ministère de l’économie et des finances et du ministère de l’industrie et de la recherche sur la fusion ERAP-Aquitaine dans lequel il était dit : la fusion " interviendra à un moment où les activités de raffinage et de distribution de l’ ERAP, dont la rentabilité, au cours des dernières années, a été gravement affectée par la crise pétrolière et par ses implications quant à la structure des prix, doivent retrouver des conditions d’exploitation normales ".


On se souvient que le gouvernement avait surtout cherché à rassurer les actionnaires de la S.N.P.A. Il ne pensait peut-être pas donner ainsi des arguments à l’ensemble des sociétés pétrolières. Mais comme dirait Pilate, " ce qui est écrit est écrit "


Enfin, M. Demargne s’est plaint que le rapport de la C.E.E. sur les sociétés pétrolières, dit " rapport Borschette ", qui est " louangeux " pour la profession, n’ait pas reçu le même écho qu’un autre rapport dont il n’a pas voulu rappeler le nom ( mais tout le monde a compris qu’il s’agissait du fameux rapport Schvartz ).


Il est incontestable que le rapport Borschette, comme le Monde du 20 décembre 1975 l’a écrit, a délivré un certificat de bonne conduite aux sociétés pétrolières pour leur attitude pendant la " guerre du pétrole ", mais M. Borschette n’en a pas moins souligné " l’énorme degré de dépendance de nos États-membres par rapport au aux compagnies " qui " exercent un pouvoir économique peut-être démesuré ". " Il nous faut trouver un meilleur équilibre entre les pouvoirs publics et sociétés pétrolières " concluait sur ce point le rapporteur, rejoignant ici les recommandation de " l’autre rapport ". - Ph. S

A Genève
PROCHAIN COLLOQUE SUR LES ASPECTS SOCIAUX D’UN NOUVEL ORDRE ÉCONOMIQUE INTERNATIONAL.


Du 19 au 23 janvier prochains se tiendra à Genève, au siège du Bureau international du travail un colloque organisé par l’ Institut international d’études sociales sur les aspects sociaux d’un nouvel ordre économique international.


Parmi les principaux thèmes abordés, citons :


- La place et le rôle du " social " dans un nouvel ordre économique international ;


- Les perspectives de solution aux problèmes quotidiens que posent la détérioration des termes de l’échange, l’inflation, le chômage....


- Les stratégies nationales de développement ;


- Les problèmes de l’emploi dans la perspective d’un nouvel ordre économique international, etc., etc.


De nombreuses personnalités venant du monde entier ( responsables politique, hauts fonctionnaires internationaux, dirigeants syndicalistes, hommes d’affaires, professeurs, économistes, sociologues, journalistes ) ont accepté de participer à cette rencontre.


Le directeur de l’ Institut international d’études sociales, M. Albert Tévoédjré, assumera les fonction de secrétaire général du colloque et présentera un rapport sur le thème " Pour un contrat de solidarité ".

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique