Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.

U-006-063

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.



















11/8/76

ÉNERGIE

Les prix du pétrole augmenteront vraisemblablement à la fin de l’année


Le prix du pétrole brut sera relevé d’ici à la fin de l’année.
M. Yamani, ministre saoudien du pétrole, l’a laissé entendre le lundi 9 août à Genève, au cours d’un déjeuner de presse. Le débat à l’intérieur de l’OPEP porte maintenant non sur le principe de la hausse mais sur sa date d’application et sur son ampleur.
Selon M. Yamani, l’Arabie Saoudite est "soumise à une forte pression pour organiser, avant décembre, une réunion extraordinaire en vue d’augmenter les prix".


"Nous ne pouvons pas accepter cela, a-t-il précisé. Par contre, je pense que nous aurons une augmentation en décembre."


"Il serait prématuré de parler de pourcentage, a poursuivi M. Yamani, car cela dépend de nombreux facteurs, parmi lesquels figure le redressement économique de l’Ouest." Son pays s’opposera à un relèvement important des prix, car "il ne veut pas tuer la poule aux oeufs d’or".


Officiellement la prochaine réunion ordinaire des ministres doit se tenir le 15 décembre à Doha (Qatar). Lors de leur dernière réunion à Bali, le 27 mai, les treize pays membres de l’OPEP, après un nouvel affrontement entre partisans et adversaires de la hausse, avaient décidé de prolonger le "gel" des prix pour une durée indéterminée. L’Arabie Saoudite, appuyée par l’Algérie, s’était opposée à toute hausse.


Les déclarations de M. Yamani marquent une évolution de la position de l’Arabie Saoudite, qui admet maintenant le principe d’une majoration des prix du "brut" en décembre. En quelques mois, les conditions du marché pétrolier ont, il est vrai, changé.


La crise économique aidant, l’année 1975 avait vu une forte diminution de la consommation pétrolière. Une telle ambiance n’était guère propice à une augmentation des prix. Or la tendance et en passe de se renverser. La reprise économique en Occident, notamment aux Etats-Unis, entraîne une recrudescence de la demande. Aux Etats-Unis, les importations de pétrole brut ont doublé ; en France, elles ont progressé en moyenne de 15 % à 20 % par rapport à 1975.


Sans doute l’Arabie Saoudite, qui a toujours prêché le respect des lois du marché, tire-t-elle la leçon de ce renversement de tendance.

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique