U-006-090

  • Recherche textuelle
  • Brèves
  • Des interviews exclusives de Dja-Apharou ISSA IBRAHIM, ami et confident de Jacques Baulin, responsable par donation de l’intégralité des documents constituant le fond, et président de l’association sont actuellement publiées dans la rubrique présentation.

  • Les trois ouvrages de J. Baulin : Conseiller du président Diori, La politique africaine d’Houphouët-Boigny et La politique intérieure d’Houphouët-Boigny
    seront disponibles sur le site en version iBook et en version Pdf dès septembre
    2009.
















vu 25.11.76

LE MONDE
Le programme de redressement économique a priorité sur toutes les autres préoccupations du moment


DÉCLARE M. GICARD D’ESTAING


Dans une interview publiée mercredi 24 novembre par cinq quotidiens de Lorraine et d’ Alsace à la veille du voyage du président de République dans ces deux régions, M. Valéry Giscard d’ Estaing explique que " les français comprennent parfaitement la nécessité du plan barre " et que la " mobilisation de l’opinion ", l’ " explosion sociale " que celui-ci devait, disait-on, provoquer " n’ont pas eu lieur ".


M. Giscard d’ Estaing poursuit : " Les chiffres du commerce extérieur d’octobre sont franchement mauvais. Ils montrent bien le caractère indispensable d’un programme de redressement de notre situation économique. Et cette action a, à mes yeux, priorité sur toutes les autres préoccupations du moment, y compris les préoccupations politiques. L’opinion comprend cela, et pour cette raison accepte le plan de lutte contre l’inflation. Est-ce à dire qu’elle ait pleine confiance dans son succès ? C’est trop tôt. la confiance, en matière économique, vient des résultats (...). Les chiffres du commerce extérieur doivent faire taire les querelle des Français, car ils font apparaître deux choses : la première, c’est qu’il était indispensable de conduire un programme de redressement économique, et la seconde, c’est qu’il faut mobiliser nos énergies pour rétablis ces équilibres et nous permettre de poursuivre notre progrès économique et de développer l’emploi. C’est vraiment la priorité politique et économique de la France...


" Cela est d’autant plus vrai qu’une échéance redoutable nous attend : celle qui est le risque d’une nouvelle augmentation possible du prix du pétrole brut. Nous Souhaitons et nous disons que cette augmentation, si elle devrait vraiment avoir lieu, devrait en tout cas être la plus modérée possible, parce qu’il faut prendre en considération l’ensemble des intérêts de l’économie mondiale. "


A ce propos, le chef de l’ État note qu’en attendant la mise en place éventuelle, à l’issue de la conférence Nord-Sud, d’une structure de concertation, " une intervention organisée des pays industrialisés serait inappropriée ". " J’estime, dit-il, qu’il appartient à chaque pays, compte tenu des relations particulières, qu’il peut avoir avec tel ou tel pays producteur de pétrole, d’exposer les motifs et de faire apparaître les conséquences qu’aurait une augmentation sensible du prix du pétrole. "


M. Giscard d’ Estaing ajoute : " Il est indispensable pour la France de disposer de sources nationales d’énergie. Quelles que soient les préoccupations qu’on puisse avoir pour d’autres aspects du problème, et notamment la protection de l’environnement, à laquelle je suis particulièrement attaché, rien ne peut nous dispenser de créer, puisque nous en avons les moyens, nos propres sources d’énergie. Donc il n’est pas question de ralentir notre programme nucléaire (...). L’autre conclusion, c’est qu’il faut prendre un nouvel ensemble de mesure importantes concernant la réduction de notre consommation d’énergie. Il appartient au gouvernement de les élaborer dans les prochaines semaines. "


Interroger sur l’ " agitation politique " actuelle, le président de la République précise : " Je souhaite que la majorité soit composée de mouvements dynamiques et bien structurés (...). Ce que je crois, c’est que si l’émulation est naturelle, elle doit toujours se maintenir dans une certaine limite, et cette limite, c’est la cohésion de l’action majoritaire. Le premier ministre a la responsabilité de coordonner l’action de la majorité du point de vue gouvernemental, c’est-à-dire essentiellement parlementaire. D’autre part, les partis politiques de la majorité doivent entre eux coordonner leurs actions pour rechercher les solutions communes dans les consultations électorales, éviter les affrontements. "


A propos des récentes élections partielles, M. Giscard d’ Estaing estime : " il est abusif de tirer des conclusions générales à partir d’élections partielles. On dit : un tel a eu un grand succès à paris. C’est vrai, mais dans un secteur où, lors de l’élection présidentielle, j’avais recueilli bien plus de voix encore. De même, il est normal qu’un ancien premier ministre se présentant dans une circonscription dans laquelle il a très utilement travaillé soit élu au premier tour (...). Les élections partielles, c’est une série de cas particuliers. "


Sur l’ Europe, le chef de l’ État souligne que la non-ratification du texte relatif aux pouvoirs budgétaires de l’ Assemblé européenne " créerait des conditions très défavorables à la défense et au développement de la politique agricole commune " et que d’autre part, " si jamais un pays de la Communauté ne ratifiait pas l’accord sur l’élection de l’assemblé au suffrage universel, il créerait une difficulté majeure.


(...) C’est une décision que je considère comme fondamentale, précise-t-il, et donc le gouvernement saisira le parlement de ce projet et le Parlement sera invité à se prononcer ; naturellement, au moment où il le fera toutes les explications lui seront données, à la fois sur les décisions qui ont conduit à l’élaboration de ce projet et sur son contexte. " M. Giscard d’ Estaing indique qu’il " n’envisage pas " de faire un référendum avant les élections législatives.


Enfin, interrogé sur la " dénatalité française " , il note que depuis le début de l’année, la natalité est nettement repartie en France " , et que si on enregistre encore, en 1976, une légère diminution du nombre des naissances, " l’essentiel est que le tendance à la reprise de la natalité soit clairement inscrite dans les chiffres ".

info portfolio

Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique