industrielle et de l’autre les sources immenses de matières premières : et l’on constate, qu’en dépit des compartiments que dressent inlassablement les nationalismes, il subsiste dans le monde une collaboration nécessaire entre continents économiquement jeunes et continents évolués...Suez-Panama, Paris,1945.


Ces « continents économiquement jeunes » veulent précisément sortir de l’enfance et atteindre l’âge adulte ; ils refusent désormais de n’être qu’un réservoir de matières premières et un déversoir pour produits manufacturés.

Ils savent qu’à moins de mettre fin à cette situation, ils resteront éternellement classés dans la catégorie des « pays sous-développés ».


Et les peuples afro-asiatiques peuvent se permettre d’élever la voix. Ils ont conscience de l’enjeu qu’ils représentent. Ils se trouvent dans le cas de la belle ayant à choisir entre deux soupirants : l’éconduit sera malheureux. M.Pechmoukh, ministre indien des Finances, donnait une analyse correcte de la situation en déclarant :


L’Inde ne refuse aucune offre, mais elle suivra l’exemple de l’éléphant, ce symbole national de courage et de fermeté. En effet, selon la tradition indienne, l’éléphant en quête de nourriture, avait peur de l’homme qui lui en offrait : il a fallu cajoler l’éléphant pour lui faire accepter cette offre.


D’aucuns considéreront que M. Pechmoukh est plutôt cynique. Ils n’en reste pas moins que c’est sa description qui correspond à la réalité objective. D’autant, que l’apparition du colosse soviétique sur les marchés d’Asie et d’Afrique, a bouleversé les données du problème : l’Occident a perdu son rang de Mecque du progrès, de l’industrie.


Les puissances occidentales ne peuvent plus agir à leur guise au moyen Orient ; le temps est fini où les gouvernements arabes ne pouvaient trouver ailleurs de l’équipement militaire ou une aide économique ; l’ouest n’est plus en mesure de faire là-bas des affaires sur la base de la formule : à prendre ou à laisser.


Voilà la situation dans les pays arabes. Elle n’est certes pas brillante pour un Occident habitué à y agir en maître. Encore faudrait-il ne pas l’aggraver. Or, il semble que l’Occident prenne plaisir à accumuler les

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique