irremplaçable au point qu’Allah a interdit la traduction de Son Livre ? Les soixante-quinze millions

d’arabophones sont fiers de parler une langue que seuls les érudits, parmi les trois cents autres millions de musulmans, parviennent à déchiffrer.


Le second facteur est presque aussi important : tous les peuples arabes ont eu à lutter contre l’Occident. Maintenant encore, le nationalisme arabe se heurte partout au monde libre, que ce dernier ait le masque de I’Irak Petroleum Company, des « Marines » américains ou du roi Hussein. C’est là un facteur puissant d’unité. Les Arabes sentent le besoin de se serrer les coudes, de faire front, ensemble, à un adversaire commun.


Mais à ces forces centripètes s’opposent les divergences économiques. L’Unité ne peut donc être que la résultante de ces éléments contradictoires.


C’est pourquoi l’union organique à l’échelle du monde arabe, c’est-à-dire la fusion de tous les États arabophones en un seul, n’est ni réalisable, ni surtout viable : les partisans de l’union organique négligent, en effet, totalement, l’importance du facteur économique. Ils ne veulent pas comprendre que chacun des États arabophones a trop de maturité en tant qu’entité indépendante - on l’a déjà souligné - pour accepter de perdre sa personnalité, dans un ensemble plus vaste. Les partisans de l’union organique ne veulent pas comprendre, que les dirigeants de la quasi totalité des peuples arabes, ou si l’on préfère les représentants des classes moyennes de ces pays, sont et nationaux et arabes : qu’ils cherchent à préserver leurs intérêts propres, à conserver leurs débouchés propres, tout en restant fidéles au principe de l’unité arabe.


L’union organique, réalisable, vraisemblablement, il y a vingt ou trente ans, quand l’ossification des structures n’était pas aussi avancée, ne l’est plus à l’heure actuelle, Du point de vue de la stratification sociale, les pays arabes

se trouvent au stade qu’auraient probablement atteint les États allemands vers 1900 ; à ce moment, il est douteux que la Prusse eût pu jouer son rôle historique d’unification.


Mais si l’union organique paraît irréalisable, une forme d’unité moins rigide, susceptible de préserver les intérêts locaux, semble possible. D’autant, que tous les nationalistes arabes se réclament du neutralisme positif, sont

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique