"jeune et brillant ministre de la Côte-d’Ivoire" avait soutenu "devant une salle comble et un jury très sévère,


soigneusement trié, une thèse de doctorat d’Etat ès sciences économiques" durant laquelle "il a manié l’analyse économique avec une maîtrise qui a surpris".


Je persiste à croire que les cadres supérieurs ivoiriens de l’administration et de l’Université, de même que les ministres, n’auraient pas réagi avec virulence dans cette affaire si les choses s’étaient arrêtées là. S’il n’y avait pas eu une lettre du président Houphouët-Boigny leur donnant publiquement M. Bédié en exemple. En voici le texte intégral publié en première page de Fraternité Matin :

" Mon cher Ministre,
" La thèse que vous avez si brillamment soutenue le mois dernier à Poitiers et qui vous a valu le titre de Docteur ès Sciences Economiques nous a infiniment fait plaisir, car dans votre succès nous avons trouvé un exemple qui pouvait être cité à nos jeunes qui, dans l’ensemble, une fois quittés les bancs de l’Université, s’abandonnent.
" Vous, mon cher Ministre, vous avez su trouver du temps, travailler à vous perfectionner, en dépit des charges absorbantes qui étaient les vôtres d’abord comme Ambassadeur à Washington pendant six ans, puis comme Ministre des Affaires Economiques et Financières à Abidjan depuis 1966.
" Au nom du gouvernement et en mon nom personnel, il m’est agréable de vous adresser nos chaleureuses et cordiales félicitations, en formant le voeu que votre exemple soit suivi par d’autres de vos collègues et par les hauts fonctionnaires de notre Administration.
"Qu’il inspire en tout cas l’ensemble de nos jeunes afin qu’ils pensent constamment à s’élever et à porter la Côte-d’Ivoire au niveau des pays les plus évolués du monde.
" Voulez-vous croire, mon cher Ministre, en l’assurance de nos sentiments cordialement les meilleurs.

Félix HOUPHOUET-BOIGNY."



Dans les semaines qui suivent, de plus en plus de rumeurs, en provenance d’Abidjan, paraissent indiquer l’existence d’une "combine de Bédié", sans autre précision. Quelques semaines encore et deux


hauts personnages ivoiriens de passage à Paris me parlent de l’existence d’un "contrat" entre Bédié et l’un des membres du jury ! On me rapporte ensuite la mise en circulation d’un tract à ce sujet dans les milieux universitaires. Vers la fin du

<< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 >>
Creative Commons License Fonds d’archives Baulin (http://www.fonds-baulin.org), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique